AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Silence assourdissant....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Silence assourdissant....   Dim 23 Juin - 10:07

Silence absolu dans ce forum sur les événements qui secouent le Brésil....Rolling Eyes Crying or Very sad
Si ceux qui connaissent bien ce pays ou mieux ceux qui s'y trouvent en ce moment pouvaient ouvrir un topic, je crois que cela intéressait les participants habituels et aussi les muets lecteurs qui pourraient aussi s'ils le désirent prendre la parole pour cette occasion historique exceptionnelle. 
A bientôt de vous lire, j'espère. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3202
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Dim 23 Juin - 16:31

Moi qui m'y trouve en ce moment, c'est assez impressionnant ! Le mouvement s'est étendu à toutes les villes du pays !

Ceci-dit, difficile d'en parler, d'autant que ma connexion wifi ici est très capricieuse Lol

Pour m'informer réellement de ce qui se passe ici, il m'a fallu aller sur le site de Libé ou du Monde ( et discuter de celà avec des amis brésiliens bien sûr ), car faut pas compter sur la TV brésilienne pour avoir des analyses approfondies !

A part filmer en continu par hélicoptères, avec des commentaires plutôt anxiogènes .. Rolling Eyes

Des photos d'une manif à Rio. Je suis resté un peu loin car à vrai dire je venais d'arriver au Brésil, et ne savait pas ce qui se passait. ça commençait à être tendu aussi, mais celle-ci n'a pas trop dégénéré finalement comme les suivantes. 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Lun 24 Juin - 16:49

Bien entendu ces derniers jours j'étais en contact régulier avec mon compagnon, et nous avons parlé entre autre des évènements concernant Sao Paulo et de ce qu'il ressentait.
Avant de vous en parler, voici ce que je partage le plus comme point de vue. C'est l'animateur d'expat blog qui est un canadien anglophone qui vit au Brésil depuis de nombreuses années qui l'exprime. Il a une vie plutôt difficile dans ce pays, ce qui le fait se battre encore plus fort et il ne vit pas dans une bulle éloignée des réalités du pays.

"Brazilians from every walk of life are today sending a very clear and strong message to governments from the municipal level all the way up to the federal government. The past week has seen demonstrations in many major capitals throughout the country, but nothing like what has taken place today.

Unlike demonstrations earlier which turned violent today was a model of what things should be like. Across the country hundreds of thousands took to the streets peacefully. The protests started out as a public outcry against the increase in public tranportation fares in many capital cities in Brazil. This has turned into a generalized demonstration which is no longer limited to fares, but rather the astronomical tax burden on the Brazilian population, lack of return on those taxes in the form of services like education, public health, security as well as the uncontrolled public spending for such events as the Confederations Cup, World Cup and 2016 Olympic Games, none of which seem to be extremely popular with the average Brazilian. Other reasons for the demonstrations’ spread is the rampant corruption in government at all levels and government turning a blind eye to the public demand for significant reforms to the Penal Code and Estatuto de Criança e Adolescente (ECA), Brazil’s juvenile laws. The average Brazilian is, right or wrong, in favor of a reduction in the age of Penal Majority to 16 years of age.

Massive coordinated demonstrations took place in São Paulo, Rio de Janeiro, Belo Horizonte, Vitória, Salvador, Maceió and Brasília where demonstrators even reached the National Congress. It is going to be extremely difficult for Brazilian politicians to continue to ignore the public outcry.  Whether or not the day’s events will bring about any change remains to be seen, but it is a clear signal to government that the population has had enough, they’re fed up with being taxed to death and getting nothing in return except a government that ignores them completely. Let’s hope the overwhelming size and scope of the demonstrations today will serve as a wake up call for the grossly overpaid politicians who do almost nothing to earn their keep.

Cheers,
William James Woodward – Brazil Animator, Expat-blog Team"


IT'S NOT JUST ABOUT 20 CENTS

For those of you who can’t understand what the massive public demonstrations that are sweeping the country are all about I will try to explain in terms that should make is a bit easier. What started out as a demonstration over the 20 centavo increase in bus/subway/train fair in São Paulo has transformed into a public outcry against all of the outrageous abuses that Brazilians suffer at the hands of a government that calling itself a democracy is supposed to be working for the people. They are demanding an end to over-taxation without seeing any return in the form of services, poor quality of education, a failed healthcare system, lack of hospitals and doctors, the absence of public security, government that refuses to do anything to reform the Penal Code and Juvenile Code to combat soaring crime rates, corruption at all levels of government and the horrifying trend for public servants getting super-salaries that stagger the imagination.

Just so there is no mistaking what I’m saying, the following shocking figures are all converted to US Dollars for easier understanding how bad the situation with super-salaries really is.

In a country where the Minimum Wage, which is what the vast majority of the Brazilian population is forced to live on is R$645 (about US $320 per month), where teachers, police and firefighters earn just slightly over $1,000 per month public servants are drowning in money. In São Paulo, for example, one State Supreme Court judge earned $361,500 a month; that’s right – in just one month. That’s way more than a NY State Supreme Court judge earns in an entire year ($198,600). The São Paulo Highway Department paid one engineer $226,000 which is way more than the salary received by the President of the Republic, Dilma Rousseff. Former São Paulo Mayor Gilberto Kassab joked, just before the end of his term that he was going to apply for a job as a parking valet at the City Hall parking lot since they earn $11,500 per month.
São Paulo is not alone in these abuses. In Brasília one court clerk earns $226,000 per month, which is more than the salary of the Chief Justice of the Supreme Court. In Minas Gerais one auditor earned $81,000 per month and a librarian was pulling down $24,000 each month. Federal Deputies are paid an allowance of $26,000 each year just to buy clothing, like business suits, not to mention their hefty salaries and the allowances they also receive for housing and transportation. In fact, in the Senate and Chamber of Deputies there are presently over 1,500 employees who all have salaries that are in excess of the limit imposed by the Constitution. Former president, now Senator, Fernando Collor de Mello was recently denounced for spending $30,000 of public funds each month for a gardener and two archivists.

It’s absolutely amazing that in a country that claims it hasn’t got the money to keep public transportation fares down to a reasonable price or to provide people with a decent education or healthcare; there seems to be more than enough money for these ridiculous salaries, for soccer stadiums and sporting events that are not going to do much to improve the lot of the vast majority of Brazilian citizens and are extremely unpopular with them.

Brazilians are simply fed up and they aren’t going to take it anymore. Who can blame them? So no, it’s not just about 20 cents anymore.

Cheers,
William James Woodward – Brazil Animator, Expat-blog Team
Last edited by wjwoodward (2013-06-20 00:57:17)

Je conseille à ceux qui veulent en savoir plus sur de nombreux sujets concernant le Brésil d'aller sur ce site. Vous pourrez connaitre quelles sont certaines  préoccupations d'expatriés. Il existe le même site dans différentes langues dont le français.
Et vous pourrez constater que l'ambiance est assez différente de l'émerveillement que nous donne la musique brésilienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Mar 25 Juin - 1:03

S'il ne s'agissait de la vie réelle des brésiliens, je rirais bien de l'attitude de la mode journalistique. Il y a encore quelques mois, on ne parlait que du miracle brésilien et aujourd'hui c'est tout juste si ce pays n'est pas plus malade que la CEE.
Alors qu'en réalité les lignes ont peu bougé. Tout d'abord une croissance de 6, 7% par an dans un pays où en terme de parité de pouvoir d'achat celui-ci est environ le tiers d'un français il faudra du temps pour que chacun vive dans de bonnes conditions là bas.
En plus c'est dommage que l'on s'en prenne à Dilma Roussef, alors qu'elle est plutôt rigoureuse. Mais comment voulez vous gouverner un pays comme celui-ci où on s'allie un coup avec un, l'autre coup avec le parti concurrent.
En France nous pouvons critiquer notre régime politique, mais j'aimerais bien voir la tête de mes compatriotes si nous avions certains de leur élus. Monsieur Cahuzac serait tranquillement resté à son poste.
Oui dans beaucoup d'endroits, on achète encore le vote des plus pauvres et des moins éduqués.
Cette révolte pour ce que j'en ai compris, c'est d'abord des jeunes instruits dont les parents ne sont pas des nantis qui en ont pris la tête. Ensuite ils ont été suivis par une population plus large car l'inflation ça touche d'abord les plus fragiles.
Honnêtement je n'aurais jamais pensé qu'une partie des brésiliens se mobiliseraient car très peu de place est laissée pour parler du quotidien dans les médias. Les programmes populaires de la télévision c'est l'anesthésie générale et il me semblait que ceci convenait très bien à la très grande majorité des habitants.
Mais sinon des grèves à Sao Paulo, j'en voyais régulièrement dans les administrations, mais pas de relais dans les médias. Les brésiliens sont pour moi paradoxaux : ils disent qu'ils vivent heureux dans leur pays en très grande majorité et puis quand on les interroge sur les prix, l'éducation ,la sécurité, la santé, la corruption ils disent que c'est la catastrophe.

Bon pour être dans une réalité, je vais vous parler de mon compagnon. Brésilien, mais plus râleur qu'un français, ou peut être complètement lucide, je ne sais.
Pour lui ses compatriotes sont des idiots à 90%. Vivant dans un pays à fort potentiel mais acceptant n'importe quoi.
La coupe du Monde, les jeux Olympiques, sûrement la plus grosse catastrophe qui pouvait arriver à son pays. Je lui avais dit à l'époque que ceci montrait la reconnaissance internationale de son pays. Il m'avait que les touristes une fois arrivée aux aéroports sans transports en commun dignes d'un pays développé feraient peut être une autre tête.
Puis la corruption, les retards qui feraient exploser les tarifs des réalisations il m'en avait parlé. Je lui avais dit, ton pays change. Il m'avait répondu que j'étais un naif et que je le resterais toute ma vie.

Il m'avait dit, tu ne sais pas ce que c'est que se battre ici pour arriver quand on a pas de réseaux, que l'on ne fait pas partie de la classe aisée. Tu es peut être émerveillé par notre musique, mais moi je veux que l'on soit pareil que les pays développés dans la recherche, la santé, l'éducation......
Par contre je ne veux pas que l'on assiste ceux qui ne veulent rien faire. On leur donne leur chance, si ils ne veulent pas la prendre, temps pis pour eux.
Comme citoyen, ce qui l'énerve le plus dans son pays : l'absence de sécurité. Il veut vivre tranquillement de son travail. Il veut pouvoir se promener paisiblement comme il le fait en Europe.
Comme je l'ai lu, puisque d'autres le demandaient : la pénalisation à partir de 16 ans des criminels, car pour lui son pays permet n'importe quoi.
Pour la santé qu'un système équivalant à la France soit mis en place, mais pas avec comme il l'a connu au Portugal avec des patients qui viennent le voir avec rien mais veulent un arrêt de travail.
Il veut savoir où vont ses impôts. Comment avec des taxes si importantes, il ne retrouve aucune redistribution dans la société réelle.
Il vote parce que c'est obligatoire et que sinon il ne pourrait pas voyager. Politiquement il est opposé à la présidente actuelle, qui pour lui fait des discours, mais ne met pas grand chose en pratique.

Point de vue personnel, il est vrai que la politique du PT a concerné les plus pauvres et que les classes moyennes supérieures n'y ont pas trouvé beaucoup de progrès. Comme médecin spécialiste, il gagne l'équivalent de 3000,00 euros par mois ( 3 emplois). En fonction de ses responsabilités il en gagnerait 10000,00 en France et 15000,00 aux Etats Unis.
Un point concernant ses consoeurs et confrères jeunes. L'inflation immobilière des dernières années en cas d'acquisition financée par leurs propres moyens ne leur permet plus de vivre dans les meilleurs quartiers de Sao Paulo. Dans les quartiers aisés de Rio la situation est encore pire.
Sinon, un point rarement mis en valeur, l'allez et le retour au lieu de travail est payé extrêmement souvent par l'employeur. Par contre pas de carte mensuelle à Sao Paulo.
Un chiffre concernant les transports. 45 stations de métro dans Sao Paulo, presque 10 fois plus à New York. Je crois que c'est encore pire à Rio car une partie est réalisée par de simples bus ce qui m'avait surpris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Mar 25 Juin - 15:11

Merci pour vos contributions Charles et Zanzibar. Wink
Pour ma part, j'aurais tendance à suivre Marisa Monte quand elle dit :


En discutant avec des amis brésiliens, j'ai souvent eu l'impression qu'ils étaient résigné à l'inégalitarisme et qu'ils se méfiaient des systèmes solidaires, ayant toujours peur des "profiteurs"... En cela, je les trouve assez proches de mes amis Américains. Moi, je suis à des années lumière de cette pensée là, mais je n'ai jamais vraiment discuté politique avec mes copains brésiliens car je ne connais que par ouï dire, (et encore très mal) la situation sociale et politique du Brésil. Dans ce contexte, impossible d'approfondir vraiment ou même d'avoir une opinion un peu sérieuse et fondée. 
Si j'ai le temps, je vous posterai le point de vue de Caeteno, qui, vous vous en doutez a largement argumenté à ce sujet dans son blog. 
Até mais, minha gente. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Mer 26 Juin - 13:05

Et voici le point de vue de Caetano qui semble plus sage que d'habitude. Intéressé par le mouvement, un peu effrayé par sa violence à Salvador, critique envers le pouvoir mais malgré tout espérant qu'il sortira quelque chose de "Mais bonito" de tout cela. Smile
Le blog de Caetano Veloso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boebis
Habitué
avatar

Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Mer 26 Juin - 20:03

intéressant merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bonjoursamba.tumblr.com/
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Mar 2 Juil - 7:37

charles a écrit:
Moi qui m'y trouve en ce moment, c'est assez impressionnant ! Le mouvement s'est étendu

As-tu conscience de la chance que tu as
de vivre en direct
et d'être présent sur le terrain
- si j'ose dire -
en ces moments historiques
qu'aucun vacancier ne peut prévoir
au moment où il monte dans l'avion?
Lol 

Problème sociaux = mouvements sociaux
faut-il tant s'en étonner?
N'est-ce pas le mouvement pendulaire
habituel
des progrès sociaux?
Lol 

Pourquoi le Brésil et son miracle
de croissance
échapperait-il au mouvement général
des tribulations
de la pendule
qui suit son cours
même dans le sens inverse
des aiguilles
de l'horloge?

Merci à Zanzibar
pour ses posts
pleins de bon sens
et toujours illustrés
d'exemples parlants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3202
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Mar 2 Juil - 17:37

Silvio a écrit:
charles a écrit:
Moi qui m'y trouve en ce moment, c'est assez impressionnant ! Le mouvement s'est étendu

As-tu conscience de la chance que tu as
de vivre en direct
et d'être présent sur le terrain
- si j'ose dire -
en ces moments historiques
qu'aucun vacancier ne peut prévoir
au moment où il monte dans l'avion?
Lol 

...



Je vous mettrais ce soir ( ou plutôt cette nuit pour vous ! ) des photos que j'ai faites à Belo Horizonte. U]ne manif qui m'a vraiment émue, de voir ainsi toutes catégories sociales ( enfin je crois ), tous les âges ainsi dans la rue ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Mer 3 Juil - 17:53

Tout d'abord dommage que je ne comprenne pas le point de vue de Caetano Veloso. Mon portugais se hisse très péniblement à la compréhension avec accompagnement d'images des divers délits et accidents deversés à flot par la TV Record.

Donc mon masochisme actuel est de regarder cette chaine, puisque c'est la seule qui m'est accessible gratuitement en France.
Je serais curieux de savoir combien de brésiliens la regardent, car elle effectue un travail très pervers à mon avis.
Plus de prise en compte des revendications. Ou si juste par rapport aux dégâts causés. Donc manifestation égal = destruction par les casseurs = moins de moyens pour les travailleurs.
Dans un reportage nous apprenons qu'il y a eu 370 000 reais de destructions de containers soit un peu moins de 130000 €; un chiffre incontrôlable.
Puis nous voyons un tableau de conversion en années de travail d'un employé valorisé à 830 reais (moins de 300 euros), d'un professeur à 700 € et de constructions de maisons dans les programmes sociaux : 5.
On interroge un balayeur pour savoir ce qu'il ferait avec cette somme. Naturellement 40 années de salaires perdus ça crée des frustations.
Donc au final, je ressens ça plutôt comme un besoin de faire reprendre le cours normal des choses puisque l'on est revenu au tarif antérieur pour les transports.
Je ne sais pas pourquoi ils n'ont pas traduit cette information en hélicoptère pour un milliardaire.

Je profite de ce sujet pour partager l'expérience de mon amie Maria José qui est une brésilienne établie aux Etats Unis à Washington depuis 15 ans. Certes elle reconnait une évolution de son pays, mais indique que son rythme lui parait très très lent. Pas compliqué, si elle revient au Brésil, ce sera à sa retraite.
Elle est native d'une petite ville à 250 km de Sao Paulo. Elle fait des études secondaires payantes dans le privé ( le public étant d'un niveau très mauvais). Elle devient secrétaire et malgré une vie sans excès elle réussit en un peu plus de 15 ans à économiser seulement 500 $. Un ami qui a tenté sa chance aux USA, lui propose de venir le rejoindre.
Elle y vient sans papiers et attendra 12 ans avant de revenir à Sao Paulo en règle, doublé d'une nationalité américaine.
Bien entendu, on ne l'attendait pas pour diriger une banque, mais pour faire des ménages. Ce qu'elle fait encore à ce jour, mais comme les brésiliens sont très très réputés aux USA pour leur sérieux, leur honnêteté, leur gentillesse, elle le fait dans des familles aisées.
Si je lui demande ce qu'elle pense de son parcours et si elle le referait aujourd'hui avec les progrès de son pays. Elle répond totalement oui. Que peut faire actuellement une petite secrétaire au Brésil. Elle, avec son salaire de "fachineira" elle a pu acheter son appartement bien meublé, avoir une voiture et voyager en Europe.
Lorsqu'elle était à Paris, le mois dernier, bien entendu elle entend des compatriotes et parle un peu avec un couple qui l'aborde.
Ils ne lui demandent pas où elle vit, mais lui demandent ce qu'elle fait dans la vie. Elle dit la réalité et d'un seul coup elle se trouve face à des personnes qui la voient presque une martienne du genre "Quoi les domestiques peuvent venir à Paris maintenant".
Son ami qui me l'a fait connaitre, lui demande, mais pourquoi elle n'a pas dit qu'elle avait une profession prestigieuse. Elle lui répond : je n'ai pas honte de mon métier, les nord américains sont dans leur grande majorité beaucoup plus respecteux que les brésiliens. Ils font beaucoup plus facilement tomber les barrières sociales. Nous pouvons parler culture, musique........à égalité. Ils donnent avec générosité si l'on respecte son contrat.
Une petite anecdote, qui risque peu de se produire au Brésil. Une personne qui l'emploie ( certes très riche), ne peut aller à un concert de musique de son abonnement. Elle y va donc, et le hasard la place à côté de la reine de Jordanie.

Au final, mon avis sur le Brésil. Il ne se passera pas grand chose. Des miettes à se partager si il n'y a pas une remise à plat de la société. Mais quel pays de la planète serait à même de la faire.
Comment par exemple donner une bonne éducation publique quand tant d'entreprises vivent de la vente de formations payantes.
Un chiffre de mémoire. Il y a un an on avait classé les 80 meilleurs établissements d'enseignement secondaire de Sao Paulo. Seuls 3 étaient publics et situés dans les quartiers aisés.

Donc je reconnais les difficultés de mon propre pays, mais les écarts existants sont à la dimension de notre surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Jeu 4 Juil - 0:30

Source Slate.fr ( article écrit en 2010) - Depuis le Brésil a connu une très forte hausse de l'immobilier et les richesses en patrimoine n'ont fait que s'amplifier

Les inégalités se creusent

Pour autant, les inégalités se sont-elles pour autant réduites? A première vue oui. Le coefficient de Gini (qui mesure la concentration des richesses sur une échelle de 0 à 1) s’est d’ailleurs réduit à 0,548 en 2008 contre 0,583 en 2003. Mais selon l’lPEA, ce chiffre est trompeur puisqu’il n’inclut pas ni les fortunes placées à l’étranger, ni les revenus du capital.

Or, selon toute vraisemblance, ceux-ci ont progressé beaucoup plus vite que ceux du travail. João Sicsú, un chercheur de l’institut cité par l’éditorialiste brésilien Clovis Rossi, estime même que les 20.000 familles les plus riches du pays empochent chaque année 80% des intérêts de la dette publique (soit plus de 100 milliards d’euros). La réduction des inégalités, même légère serait donc illusoire. Selon l’ONU, le Brésil est d’ailleurs toujours neuvième au palmarès des inégalités sociales.

Certes, Lula a toujours été soucieux de ne pas s’aliéner les catégories les plus riches du pays, à commencer par les fameuses 20.000 familles, acteurs majeurs de l’économie, et principaux bénéficiaires, chaque année, des énormes intérêts de la dette publique.  

La fiscalité brésilienne, qui taxe lourdement le travail, mais reste très légère pour les revenus du capital, n’a été modifiée qu’à la marge. L’éducation, particulièrement défaillante au Brésil, est une autre source du maintien des inégalités. Jusqu’à l’absurde puisque les fils de famille, passés par les meilleures écoles privées, sont ensuite admis dans les universités d’Etat gratuites, tandis que les plus modestes, pénalisés par le niveau médiocre de l’enseignement primaire et secondaire public, sont recalés et contraints, s’ils veulent poursuivre leurs études, de se rabattre sur des établissements payants.

Certains regrettent que Lula, fort de sa popularité et de ses origines ouvrières, n’ait pas davantage secoué le cocotier, ou du moins initié un processus. D’autres rappellent qu’on ne met pas fin, en huit ans, à une situation historique.

Anne Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Jeu 4 Juil - 1:36

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Mer 17 Juil - 23:43

Anna Torres
Acorda Brasil
(Réveille-toi Brésil)
(Anna Torres- Marco Duailibe)
http://www.youtube.com/watch?v=5Ph6wTJbkrU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3202
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Lun 5 Aoû - 0:23

Voilà, chose promise, chose due ! Wink 

Donc, comme je le disais plus haut, je me suis trouvé à Belo Horizonte au moment d'une grande manifestation ( et elles ont été nombreuses les manifs, a agiter la cité mineira ).
C'était le mercredi 26 Juin. Ma première journée à B Haga comme les brésiliens appellent la ville, et un drôle de jour pour faire du tourisme. Dès la sortie de l'hôtel, j'ai bien vu qu'un truc n'était pas normal ! Le centre ville que je découvrais était quasiment désert, un mercredi !
Le préfet de la ville avait en effet décrété un jour férié. Ce jour là se jouait la demi-finale Brésil - Uruguay, au Minérao, le nouveau stade fraichement construit à BH pour accueillir la coupe du monde ( en détruisant en partie un quartier et sa grande foire qui l'animait, de ce que j'ai compris )
Et évidemment à cause d'une grande manifestation qui allait se tenir pour l'occasion.
Dès midi, une avenue s'est soudain remplie de manifestants et tout ce petit monde s'est mis en route pour le Mineirao, situé à quelques kilomètres du centre.
J'ai suivi avec beaucoup d'émotion la manif jusqu'aux abords du stade, lieu où elle devait se disperser pacifiquement...
Dès que les anars et autres personnes masquées ont commencé à se rassembler à proximité des barrages de la Police Militaire, j'ai préféré passer mon chemin et laisser les combats de rue aux photographes plus expérimentés ! Lol 

Ce fut d'ailleurs très violent ce soir-là. Avant même que ne se termine le match de foot, un jeune s'est tué, chutant d'un viaduc en fuyant la pluie de gaz lacrymo lancé par la PM









































































Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Lun 5 Aoû - 3:13

Le retour de la société civile
dans un pays gangrené par
la corruption et le peu de vertu
des partis politiques?

En tout cas de bien belles photos
au plus près de la réalité vécue.
Je suis persuadé que cela restera
un temps fort de ton séjour de cette année.
Lol 

Ce n'était certainement pas prévu
et t'a sans doute pris au dépourvu
mais je pense que ces événements
sont un moment historique du pays
et probablement feront évoluer
les choses lentement...
Question 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Dim 18 Aoû - 6:21

Pays de contrastes
et de différences
vous avez dit?
Lol 

Qui peut croire que tous les problèmes
peuvent être résolus
avec ou sans Lula
avec ou sans Dilma
en l'espace d'une ou deux générations?

Il faudra du temps
beaucoup de temps
et pas seulement en fonction de modèles européens
de développement qui ont eux-aussi montré leurs limites...

Pour cette raison, et si elles peuvent servir d'accélérateur,
les manifestations de mécontentement et de ras-le-bol
exprimées du nord au sud par toute la société civile
auront au moins le mérite de faire réfléchir les classes
dirigeantes, qui ne se limitent pas au seul gouvernement,
mais l'ensemble des élus et tous les partis politiques.


Brésil : les service publics, avant le football
http://www.youtube.com/watch?v=WCJQx3DoyMw


Et si on partait au Brésil?
http://www.youtube.com/watch?v=z5VkHWtiAS8

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   Dim 25 Aoû - 1:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Silence assourdissant....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Silence assourdissant....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du Brésil :: Autres sujets :: Autres sujets-
Sauter vers: