AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Brésil - Litterature Clarice Lispector

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Dim 31 Oct - 20:59

De mes voyages au Brésil, des artistes que l'on m'a dit aimer, que l'on a souhaité me faire connaitre un nom est revenu plusieurs fois. J'ai ouvert ses romans, essayé de comprendre petitement son univers avec mon maigre vocabulaire .
Je crois que mon plus grand regret de ne pas comprendre le portugais de façon naturelle, ce sera aussi elle qui me l'aura donné.
Ce qui est étonnant c'est qu'à Porto, je l'ai retrouvée un peu partout. Des citations de ses livres étaient collées sur les murs comme un itinéraire possible pour découvrir cette ville.
En ce moment je commence à la lire en Français deux de ses oeuvres .

Près du coeur sauvage

Le lustre

Pour illustrer quelques phrases glanées sur internet que je trouve fortes.

"Sa vie était une constance soustraction d'elle-même."

"Etre cohérent c'est se mutiler"

" La folie est voisine du plus cruel bon sens"

"Elle était étrangère à la stratégie générale du monde et la sienne était réduite à sa plus simple expression. Elle avait renoncé aux grands objectifs. Elle était devenue son propre futur."


Livre : Ou étais tu pendant la nuit


"En effet, que sont nos contemporains, sinon la conséquence d'une façon de comprendre et d'aimer de quelqu'un déjà perdu dans la nuit des temps?"

"... l'unique moyen d'être libre, comme un homme sans vocation en a le droit, était de commettre un crime, de façon que les autres ne le reconnaissent plus comme un des leurs et n'exigent rien de lui ..."


Livre : Le batisseur de ruines

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Lun 22 Nov - 0:58


Clarice Lispector (1920 -1977)


Clarice Lispector
fait encore chercher
bien des chercheurs
car l'oeuvre résiste
à toute simplicité
critique
et de son regard
de louve
connaîtrons-nous jamais
le mystère profond?




Encontrei-me pela primeira vez com Clarice Lispector, certa tarde de sábado,
em 1955 talvez, numa reunião de amigos na casa da artista plástica Zélia Salgado, em Ipanema.
Ao vê-la, levei um choque: os seus olhos amendoados e verdes,
as maçãs do rosto salientes, ela parecia uma loba – uma loba fascinante.
Ferreira Gullar.


J'ai rencontré Clarice Lispector pour la première fois, un samedi après-midi,
en 1955 je crois, dans une réunion d'amis chez l'artiste plasticienne Zélia Salgado, à Ipanema.
En la voyant, j'ai eu un choc: avec ses yeux verts en forme d'amande,
avec ses pommettes saillantes, on aurait dit une louve - une louve fascinante.
Ferreira Gullar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Dim 6 Mar - 19:57



Extraits de Clarice Lispector
http://www.youtube.com/watch?v=FiOowF9-9z8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robinson
Maître
avatar

Nombre de messages : 1112
Age : 56
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Sam 12 Mai - 7:42

zanzibar ou plutôt Clarice Lispector a écrit:
"... l'unique moyen d'être libre, comme un homme sans vocation en a le droit, était de commettre un crime, de façon que les autres ne le reconnaissent plus comme un des leurs et n'exigent rien de lui ..."

Livre : Le batisseur de ruines
C'est ce que je me dis tous les matins.
Mais tous les soirs, regardant mon casier judicaire, je le trouve toujours aussi mornement vierge. Sad

Bon.
Quelqu'un parlait d'elle dans une radio que je n'ai pu non identifier ce matin. Ses oeuvres ont été éditées en France par "Des femmes" http://www.desfemmes.fr/ecrits/fictions/lispector_souffle.htm , éditeur louchement communautariste, mais peut-être faudrait-il y regarder quand même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/view_play_list?p=B5E76F6B94377FBB
Robinson
Maître
avatar

Nombre de messages : 1112
Age : 56
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Sam 12 Mai - 8:07

Silvio a écrit:


Extraits de Clarice Lispector
http://www.youtube.com/watch?v=FiOowF9-9z8
Avant de mourir, outre des phrases, elle avait laissé des glamours photos d'elle.....
Sage précaution : si tu es poète maudit toi-même, pense-z-y.

Não tenho medo nem de chuvas tempestivas nem de grandes ventanias soltas, pois eu também sou o escuro da noite.
N'ai peur ni des pluies tempestives ni des grandes ventées singletonnes, c'est qu'aussi moi-même suis l'obscur de la nuit.
Sens de la formule choc.
Trop peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/view_play_list?p=B5E76F6B94377FBB
Christian
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 1686
Age : 55
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/12/2006

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Sam 12 Mai - 13:10

Je ne la connais pas du tout, mais ces phrases - pensées ou aphorismes - me donnent furieusement envie de la lire.

Avec un petit bémol : ne pas lire en période de blues, elle n'a pas l'air d'être hilarante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Sam 4 Aoû - 20:51


Clarice Lispector

On ressent un peu de vertige
devant ce très beau texte de Clarice Lispector
que j'aurais tout aussi bien pu traduire par
"la vérité qu'on se doit à soi-même" ou bien encore
"de l'impossibilité d'être vrai", "la tentation d'exister"
et autres variantes sur le thème de la sincérité.
Lol

Se eu fosse eu (Si j'étais moi-même)
http://www.youtube.com/watch?v=re4-BJ7JccI

Quando eu não sei onde guardei um papel importante e a procura revela-se inútil, pergunto-me: se eu fosse eu e tivesse um papel importante para guardar, que lugar escolheria?
Às vezes dá certo. Mas muitas vezes fico tão pressionada pela frase "se eu fosse eu", que a procura do papel se torna secundária, e começo a pensar, diria melhor SENTIR.
E não me sinto bem. Experimente: se você fosse você, como seria e o que faria? Logo de início se sente um constrangimento: a mentira em que nos acomodamos acabou de ser LOCOMOVIDA do lugar onde se acomodara. No entanto já li biografias de pessoas que de repente passavam a ser elas mesmas e mudavam inteiramente de vida.
Acho que se eu fosse realmente eu, os amigos não me cumprimentariam na rua, porque até minha fisionomia teria mudado. Como? Não sei.
Metade das coisas que eu faria se eu fosse eu, não posso contar. Acho por exemplo, que por um certo motivo eu terminaria presa na cadeia. E se eu fosse eu daria tudo que é meu e confiaria o futuro ao futuro.


Quand je ne sais plus où j'ai mis un papier important et que ma recherche s'avère inutile, je me demande: si j'étais moi-même et que j'avais un papier important à garder, où est-ce que je le mettrais? Parfois ça fonctionne. Mais très souvent je suis si impressionnée par la phrase " si j'étais moi-même", que la recherche du papier devient secondaire, et je commence à penser, ou plutôt à SENTIR. Et je ne me sens pas bien. Fais l'expérience: si tu étais toi-même, que ferais-tu? Et tout aussitôt on ressent un malaise: le mensonge auquel nous nous sommes habitués vient d'être TRANSPORTE du lieu où il s'était incrusté. J'ai pourtant lu les biographies de personnes qui soudainement étaient devenues elles-mêmes et avaient entièrement changé de vie. Lol
Je crois que si j'étais réellement moi-même, mes amis ne me salueraient pas dans la rue, parce que même ma physionomie ne serait plus la même.
Laquelle? Je ne sais pas. La moitié des choses que je ferais si j'étais moi-même, je ne peux les dire. Je pense par exemple, que pour certaines raisons je finirais en prison. Et si j'étais moi-même je donnerais tout ce qui m'appartient et je confierais au futur le futur.
Shocked

"Se eu fosse eu" parece representar o nosso maior perigo de viver, parece a entrada nova no desconhecido.
No entanto tenho a intuição de que, passadas as primeiras chamadas loucuras da festa que seria, teriamos enfim a experiência do mundo. Bem sei, experimentaríamos emfim em pleno a dor do mundo. E a nossa dor aquela que aprendemos a não sentir. Mas também seríamos por vezes tomados de um êxtase de alegria pura e legítima que mal posso adivinhar. Não, acho que já estou de algum modo adivinhando, porque me senti sorrindo e também senti uma espécie de pudor que se tem diante do que é grande demais.


"Si j'étais moi-même" semble représenter notre plus grand danger de vivre, comme une porte ouverte sur l'inconnu.
Et pourtant j'ai l'intuition que, une fois passées les premières folies intempestives de la fête qui s'ensuivrait, nous atteindrions enfin l'expérience du monde. J'en suis sûre, nous ferions enfin la pleine expérience de la douleur du monde. Et de notre douleur, celle que nous avons appris à ne pas sentir.
Mais aussi nous serions quelquefois pris d'une extase de joie pure et légitime que j'ai du mal à imaginer. Non, je crois que d'une certaine façon je la devine, parce que je me suis vue sourire et j'ai aussi senti cette espèce de pudeur que l'on a devant ce qui est trop grand.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Sam 19 Jan - 8:46



"Fruit d'années de recherche, la biographie de Clarice Lispector par Benjamin Moser est à la fois un témoignage et un roman."
France culture 12 mai 2012

"On ne lit pas impunément Clarice Lispector. On ne pénètre pas sans danger l'univers mystico-magique, cérébral et sensuel, aux mots flamboyants et hermétiques, de la Brésilienne née ukrainienne et juive, éternelle exilée et tragiquement étrangère à elle-même, aux autres, au monde."
Télérama 4 juin 2012

"Une fascinante biographie de l'inclassable femme de lettres brésilienne inspirée par la mystique juive, l'animalité et la confusion des genres."
L'Express 7 juin 2012

"O escritor norte-americano Benjamin Moser escreveu a biografia de Clarice Lispector nos Estados Unidos a partir de sua paixão pela autora e também pela necessidade de torná-la ainda mais conhecida no exterior. Foram cinco anos ininterruptos de pesquisas sobre a vida e a obra dessa escritora..."
Revista literatura

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Lun 28 Jan - 8:51


Clarice Lispector
Revue Europe nov-déc.2012

Par Michel Riaudel,Yudith Rosenbaum,Otto Lara Resende,Nádia Battella Gotlib,Benedito Nunes,Vilma Arêas,Clarice Lispector

Michel Riaudel : Lire Clarice.
Otto Lara Resende : La fulgurance d’un vertige laissée en héritage.
Benedito Nunes : La passion de Clarice Lispector.
Vilma Arêas : Une prose tentée par le grotesque et la poésie.
Clarice Lispector: Mineirinho.
Yudith Rosenbaum : L’éthique en littérature.
Nádia Battella Gotlib: Repères chronologiques.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robinson
Maître
avatar

Nombre de messages : 1112
Age : 56
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Dim 12 Mai - 10:40

Caetano jadis en fit une chanson. Paroles de Capinam. Diaporama :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/view_play_list?p=B5E76F6B94377FBB
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   Dim 12 Mai - 23:34

Robinson a écrit:
Caetano jadis en fit une chanson. Paroles de Capinam.

Lindo!
Lol

Que mistério tem Clarice
Que mistério tem Clarice
Pra guardar-se assim tão firme, no coração


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brésil - Litterature Clarice Lispector   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brésil - Litterature Clarice Lispector
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La littérature au XVIII° siècle.
» Le Cafard Cosmique (webzine littéraire)
» Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010
» Littérature et musique
» Prix Nobel de Littérature ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du Brésil :: Autres sujets :: Autres sujets-
Sauter vers: