AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Portugal - Lula Pena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Portugal - Lula Pena   Mar 5 Oct - 19:11

Les goûts et les couleurs "ça ne se discutte pas" comme il est écrit ici de temps en temps , et je suis bien d'accord sur ce point.

Pour le moment la couleur de mes sentiments pour cette artiste est celle de l'intensité et de la luminosité que l'on rencontre dans la découverte de l'Amour. Ceci grâce à l'acquisition de son deuxième album. Le premier n'étant pas distribué ici car il a été réalisé en Belgique il y a 10 ans.

En attendant de la découvrir sur scène à la mi octobre voici un texte "volé" d'un autre admirateur :

Lula Pena, la belleza del fatalismo

Me gusta su rostro. Es extrañamente verdadero. Sólo tiene 36 años, pero aparenta una edad intemporal. No conozco nada de su vida, pero parece que es atormentada. Tengo la sensación de que no le gusta lo que se mueve alrededor, por eso su estilo adusto busca un refugio en sí misma. Lula Pena, cantante, guitarrista y compositora portuguesa, es una artista de culto, que exorciza los demonios que todos llevamos dentro, pero que convierte en belleza el fatalismo existencial. Un poco de Sartre, un poco de Camus, un poco de francesa bohemia, pero que el destino quiso que naciera en Portugal. Con la determinación ante la tragedia de una Edith Piaff y con una voz hermanada con la etapa madura de Marianne Faithfull canta versos de Alejandra Pizarnik, Antonio Gamoneda, Chico Buarque, Fernando Caldeira, Frederico de Freitas, Huberto Helder, Atahualpa Yupanqui y José Afonso, entre otros, en su segundo disco 'Troubadour', de una austeridad máxima en lo musical, voz y guitarra, como ya ocurriera en su predecesor 'Phados' que data de 1998.
Por el medio colaboró con Rodrigo Leao para poner voz al dramático tango acancionado 'Pasión' ('No me olvides/yo me muero amor/mi vida es sufrimiento/. Su última entrega, con una portada difusa, en la que aparecen dos barqueros en unas aguas tranquilas, navega en siete actos como si se trataran de los siete pecados capitales. Composiciones entrelazadas, a veces lineales a veces sinuosas, encantadoras y siniestras, con una musicalidad muy personal. Lula Pena bien merece la pena ser conocida por el público que busca emoción y verdad. Tengo localizado su móvil y su correo electrónico, pero sólo me atrevo a llamar a la puerta de su facebook.
No pretendo molestar, tal vez sea una idea preconcebida mía. Me conformo con escuchar 'Troubadour' que me lo ha enviado una amiga desde Portugal, en completo silencio, el mejor refugio del alma.

MAXI DE LA PEÑA


Une première vidéo : Troubador : le titre qui donne le nom à l'album qu'elle vient de terminer.

http://www.youtube.com/watch?v=Y3OBS55ZUPQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Portugal - Lula Pena   Mar 13 Sep - 20:03

En attendant d'avoir un abonnement internet d'ici deux mois, je veux simplement dire qu'en partant du Portugal elle représentera pour moi, ce que j'ai connu de plus intense de ce pays et de son ouverture sur l'extérieur.
Je l'ai vue quatre fois sur scène, la dernière avec la circulation en fond sonore, mais parmi les portugais qui partageaient la force de son univers et puis des étrangers car c'était l'été.
Si on me demande quels sont les deux artistes qui me touchent le plus actuellement dans la lusophonie, je dirais elle et Monica Salmaso.

Elle a la gentillesse de m'accorder une interview à la fin de son spectacle, il y a maintenant un mois, dans un français dont je n'ai pas la finesse d'esprit.
Si "Dieu" me prête vie, je viendrais ici le recopier à partir de la petite vidéo que je possède de ses réponses.
Elle donnera un concert unique dans l'Eure en janvier 2012.
Ici donc un des extraits de la Casa de la Musica de Porto

http://youtu.be/VpB6KMp4xAg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Portugal - Lula Pena   Mar 13 Sep - 22:04

Je ne sais pas ce que cette voix remue en moi, probablement de vieux souvenirs enfouis depuis longtemps et recouverts par l'écume du temps, mais elle me touche profondément.

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Portugal - Lula Pena   Ven 13 Jan - 0:45

Eh bien aussi lent que l´escargot, aussi fidèle que ........je ne sais, demain je vais revoir Lula Pena dans l'Eure, un vendredi 13, ce qui me portera sans doute bonheur.

Donc il y a quelque jours, j'ai retrouvé un morceau de l'interview ( un grand mot concernant mes compétences) de cette chanteuse que j´aime tant.
Je n'ai pas voulu trahir ses mots qui sont ceux d´une conversation, en les ordonançant maladroitement pour en faire un texte.
Comme la vidéo commence par sa réponse, je suis bien incapable de vous dire quelle était la question. D'ailleurs c´est peut être mieux Very Happy .

J' aime bien......j´aime bien la possibilité des ressources simples , dans le sens, si je pouvais je pourrais juste écrire si ça pouvait compter, dans le sens oú la performance pourrait
s' enregistrer sur un bout de papier ça me serait suffisant ; mais non je dois "performer", je dois traduire encore ce que j´avais, je dois le mettre en corps physique, je dois essayer que ça se passe autrement, mais autrement en restant simple, parce que je ne sais pas.........; il y a des gens qui peuvent se transformer, se déguiser,......... des gens qui séparent bien ce qu´est un artiste sur scène, qu´est ce que c´est que son intimité privée, ce sont des personnes différentes,...........
moi je n´arrive pas á faire cette séparation, je ne sais pas ce que c´est, je ne connais pas la différence entre travail, repos, moi c´est toute la même chose, même si on ne fait rien, on est entrain de faire quelque chose, et moi je travaille dans ce sens là, pas dans le sens je veux chercher quelque chose parceque je ne suis pas satisfaite...............donc je cherche de la manière la plus simple, je ne veux pas exiger, je ne sais pas faire semblant, je n´y arrive pas, je souffre avec ça car je ne sais pas faire semblant.

Des fois ça me rend encore plus nulle sur scène, plus humaine, plus faible, mais ça me plait aussi que je puisse partager cette faiblesse avec les gens.

- J´ai l´impression que le public, c´est ce qu ´il cherche en vous, une authenticité à partager

Oui et pour moi c´est nécessaire de sentir que le public en retour me fait sentir qu´il n´y a plus de séparation. Entre ce qui se passe sur scène et le public, tout devient la même chose, enfin ce qui se passe à ce moment là n´est plus la même chose. Je suis là parce que les gens sont là, je chante comme ça parceque le contexte aussi est lá, et puis avec toute cette psychologie, ces crochets psychologiques,............, chacun, ................, je ne sais pas si les gens étaient très tristes aujourd´hui, très contents aujourd´hui, je ne sais pas les gens ne savent pas comment je me sens mais je fais semblant, je peux faire semblant, mais je ne veux pas faire semblant, je veux être crue, mais si la vérité existe, elle est cruelle ou crue.
Les choses sont comme elles sont. J´aime bien ça dans la musique, la voix, la manière de jouer ( je suis autodidacte) soit juste le reflexe de quelque chose que j´ai vécu justement...............qui...................dans quelques années si je n´ai plus de voix, c´est relatif encore, je peux toujours parler, je peux toujours dire quelque chose, faire des sons avec, donc c´est là que je suis, dans le chemin d´un devenir musical, dans un contexte éphémère, qui veut dire je suis là, non.............
mais non je pourrais être.....................que tout pourrait disparaitre aprés moi, juste après.
Je veux juste être là sans artifices, être au plus proche de ce que j´étais avant, comme ça je comprends parce que je vais..........
Je suis désolée par rapport à ce discours mais ce que je tiens...........c´est ce que j´aime bien penser quand je parle de musique, il y a ce côté de la vie, cette question existantialiste quelque part qui est là et c´est pour celà que je fais de la musique.........car il y a cette question existantialiste qui te rentre dans des questions,............qui t´oblige, je ne sais pas à décodifier quelque chose d´une manière personnelle, ..............mais alors je fais partie de tout cela, je fais partie de moi, je fais partie de la nature, je fais partie........, je suis même que les autres:

donc la musique parce qu´elle est magique, elle aide à transmettre ce message,............est ce que vous sentez ce que je sens, même ces questions éphémères, existantialistes.......
la musique permet de trouver des copains, de dire voilà ce sont des copains. J´ai aimé le concert et vous aimez le concert, super , on est des copains, on est là et tout se passe bien.


A suivre ou plutôt à retrouver le début de la conversation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Portugal - Lula Pena   Mer 5 Juin - 0:21

Lorsque nous nous étions quittés après une longue conversation avec deux personnes également passionnées par Lula Pena, je lui avais dit la prochaine fois à Paris.
Elle avec sa modestie avait prononcé un "oui" qui voulait plutôt dire : "Comment voulez vous que ceci arrive car je ne me battrais pas pour y parvenir".
Et puis le temps a passé. Elle est venue à Toulouse dans un cadre intime mais trop bruyant. Enfin le 10 juin je pourrais la revoir j'espère dans une salle pleine au Montfort, et non seulement remplie de lusophones car je trouve que sa sensibilité dépasse les barrières de la langue.
En retour j'espère que le public ira lui vers la langue portugaise ( même si elle en intègre d'autres dans ses textes ) pour aussi s'imprégner de sa culture d'origine.
A mon plus grand bonheur, le journal "Libération" dans un supplément consacré " Aux chantiers d'Europe" a écrit un bel article avec une superbe photo un peu énigmatique.

Celui-ci n'est lisible en totalité qu'aux abonnés. En voici le début.



http://www.liberation.fr/culture/2013/06/03/l-apres-fado-de-lula-pena_907947

Quelques mots d'elle :

"Seule sur scène avec ma guitare, j'ai une communication directe avec le public. Je vais toucher un point émotionnel très intime. La musique à ce pouvoir"

Pour terminer une vidéo qui montre bien à mon avis l'atmosphère qu'elle crèe, en plus en dehors du Portugal puisqu'il s'agit de la Catalogne :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Portugal - Lula Pena   Jeu 6 Juin - 18:25

L&L a conçu un "blog" qui même s'il n'aimait pas Lula Pena serait un de mes préférés. Il y parle beaucoup de cultures du sud, mais pas seulement. Ses traductions du portugais au français ( et dans d'autres langues) sont pour moi un enchantement. C'est lui qui est l'initiative de la rencontre avec Lula Pena après son concert un jour de " froid ukrainien" que seule l'Eure peut nous offrir.
Hélas les musiques et chansons brésiliennes ne lui donnent pas autant de bonheur que le Fado et il en parle très peu.

Voici le lien de son forum.

http://jepleuresansraison.com/



J'aurais été très attristé qu'il ne lui consacre pas un nouvel article. Il l'a fait. De plus il en a écrit sur un autre superbe concernant la fadista Carminha



Lula Pena en concert à Paris : tout un monde lointain

31 mai 2013


tags: Charles Baudelaire, concerts, Henri Dutilleux, La voix, Les fleurs du mal, Lula Pena, Tout un monde lointain


.

Lula Pena en concert, lundi 10 juin 2013, 20h30

Paris – Le Montfort – grande salle
Parc Georges Brassens
106, rue Brancion
75015 Paris

Album Troubadour (2010)

…………


http://vimeo.com/49027375

Lula Pena & Mû. Troubadour. Acto IV. Vidéo : Cláudia Varejão. Captation : Teatro Echagaray, Málaga (Espagne), juillet 2012.


Anda, Maria
Pois eu só teria
A minha agonia
Pra te oferecer.

Vinicius de Moraes & Chico Buarque. Olha Maria (1971)

Le fado, s’il vit encore, c’est ici.

Lula Pena -- Troubadour. Mbari, 2010J’ai réécouté Troubadour l’autre matin. Je ne l’avais pas fait depuis longtemps, plusieurs mois. Et c’était comme frotter la lampe : la magie s’est répandue, nullement éventée, pleine d’une force nouvelle au contraire.

Le plus beau passage de Troubadour est celui où le fado As penas est entrelacé avec la chanson de l’Alentejo Dá-me uma gotinha d’água.
Le plus beau passage de Troubadour est celui qui mêle Cansaço, le Fado de cada um, et Partido alto de Chico Buarque.
Le plus beau passage de Troubadour est le moment où le fado Libertação fait suite à la Luna tucumana d’Atahualpa Yupanquí.
C’est celui où le flot de la chanson açorienne Os bravos se jette dans celui de A noite do meu bem, de Dolores Duran.
Le plus beau, c’est cette autre chanson de l’Alentejo, Ribeira vai cheia e o barco não anda devenant le magnifique fado Lago : à bout de forces, je suis descendue dans les eaux vertes sans fond ; et même si mes forces me reviennent, jamais plus je ne serai esclave.

Lula Pena -- Troubadour. Mbari, 2010Troubadour est un objet unique, précieux, un belvédère ouvert sur un univers foisonnant et mystérieux courant sur le fil d’une voix singulière. Il s’écoute au mieux à partir de cette heure de la journée où on devrait allumer les lampes, mais il s’en protège dans un peu d’ombre qu’il porte avec lui : il est un peu farouche.

Sa créatrice est Lula Pena, artiste.

Elle se produira à Paris dans quelques jours, et c’est un fait rare. Sur le site du théâtre, on la rapproche de Tom Waits. Ça se fait parfois, sans doute par facilité, parce qu’il faut bien placer dans la galaxie de la renommée les étoiles trop peu célébrées, celles dont les journaux ne font pas état. Lula Pena est une Portugaise. Comment ne pas entendre sa parenté avec Amália ? Elle en est aujourd’hui la seule interprète de valeur. Et encore : il s’agit moins d’interprétation que d’une forme d’expression directe, tant ces fados : Libertação, Lago, As penas, Cansaço et d’autres semblent évidents chantés par elle, comme s’ils étaient gravés dans son code génétique.

Lula Pena c’est aussi le plaisir des langues, honorées comme des œuvres d’art : le portugais (celui de Lisbonne, celui du Cap-Vert ou du Brésil), l’espagnol, l’anglais, le français avec lequel elle aime jouer : « tout un monde lointain » qui resplendira à Paris le 10 juin prochain.


Lula Pena -- Troubadour. Mbari, 2010


Je vois distinctement des mondes singuliers,
Et, de ma clairvoyance extatique victime,
Je traîne des serpents qui mordent mes souliers.
Et c’est depuis ce temps que, pareil aux prophètes,
J’aime si tendrement le désert et la mer ;
Que je ris dans les deuils et pleure dans les fêtes,
Et trouve un goût suave au vin le plus amer ;
Que je prends très-souvent les faits pour des mensonges,
Et que, les yeux au ciel, je tombe dans des trous.
Mais la Voix me console et dit : « Garde tes songes ;
Les sages n’en ont pas d’aussi beaux que les fous ! »


Charles Baudelaire (1821-1867). La voix (extrait). 1ère publication : 1866, dans : Les épaves. Intégré au recueil Les fleurs du mal à partir de l’édition de 1868. Source : Wikisource


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portugal - Lula Pena   

Revenir en haut Aller en bas
 
Portugal - Lula Pena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vote] Espagne & Portugal : Fanmix Awards, MTV Hit List, TNT
» [Info] Tokio Hotel, Le Groupe le plus aimé Au Portugal
» Marcos Portugal
» Beach Party - Portugal et Horaires en Aout
» Be-Bop-A-Lula Le 4 Mai 1956

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du Brésil :: Autres sujets :: Autres sujets-
Sauter vers: