AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Ven 12 Nov - 22:41

Zanzibar,
je suis encore au boulot...
mais j'interviens immédiatement
pour ne pas me cacher derrière
mon petit doigt:

je te présente mes sincères excuses
si tu t'es senti blessé quel que soit le motif.

Ce n'était pas le but recherché
et tu n'avais pas à te justifier
de penser ce que tu penses
ni à me donner des explications.

A vrai dire, en relisant mon post
écrit sous le coup de la fatigue
mais sur un sujet qui me passionne
- cherchez l'erreur - Crying or Very sad
je peux concevoir ton irritation.

Mais je pensais davantage en écrivant
à beaucoup d' Européens ainsi faits
et non pas à toi en particulier
dont je ne sais rien.

Encore une fois je respecte
ta susceptibilité touchée
et te prie de m'excuser
même si je te trouve sévère
à mon égard
mais ne te le reprocherai pas.

Abraço.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spanish Gabacho
Vétéran
avatar

Nombre de messages : 303
Date d'inscription : 16/10/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Sam 13 Nov - 1:10

Je viens de lire vos commentaires très enrichissants qui m'ont, comme toujours, beaucoup instruits.

Bon, c'est difficile pour moi sur des sujets politiques et culturels comme ceux-ci de m'exprimer, car justement je ne possède pas le bagage culturel et intellectuels "énooooormes" de vous tous, au risque me perdre dans d'immenses sables mouvants .Mais bon, je reste un être libre, capable de réfléchir et de faire partager un point de vue sur des problèmes de société ou universels.

Alors voici, en vrac, avec mes simples mots, des bribes de problèmes que j'ai cru comprendre lors d'une émission sur le Brésil, juste après le premier tour, analysés par deux trois journalistes, qui m'ont semblé assez neutres écoutés à la radio, je ne sais plus laquelle.

Les problèmes parmi les plus importants que Dilma doit améliorer :

1 L' Education dans son ensemble.
2 Le Système de Santé publique qui est catastrophique au Brésil.
3 La Sécurité.
4 Tout ce qui touche aux transports publics et au réseau de transport à moderniser impérativement.
5 Pas mal de choses à revoir au niveau de la Constitution politique, lois constitutionnelles ...pour réduire le problème de corruption.
6 Faire attention à l'évaluation ou la réévaluation du Real qui est trop haut par rapport au Dollar.Cela pourrait avoir des conséquences très négatives sur la croissance du Brésil.
7 Rééquilibrages régionaux indispensables ( nord sud et est ouest du Brésil).
8 Tout un tas de réformes à mener.

Pour le reste le Brésil va plutôt bien.Je suis assez d'accord avec Zanzibar et Christian sur leurs points de vue concernant l'avortement, mariages gays. Je resterais plus réservé sur les problèmes religieux, car c'est une question toujours très sensible, personnelle dont il faut maîtriser tous les paramètres et donc avoir énormément lu de livres religieux et maîtriser tout un ensemble d'aspects sociologiques, culturelles, politiques, économiques....pour être crédible, et comprendre la question de fond en comble,selon moi.

Zanzibar, par contre, cette élection ne s'est absolument pas jouée sur le terrain idéologique et politique.Bien sûr que Dilma a été contradictoire et hypocrite sur les questions que tu as évoquées.Mais pour ou contre l'avortement, n' auraient rien changé au problème, dans tous les sens Dilma aurait été élue et Serra et Marina ou un autre ,battus.

Dilma possède un charisme politique d'huître, mais c'est une très bonne technicienne ( bonnes connaissances économiques, formation économique de haut niveau).

D'ailleurs les journalistes de l'émission radio que j'ai écoutée ont dit que, de toute façon, les trois candidats, José, Dilma et Marina étaient tous les 3 compétents et de bons candidats ayant les épaules assez solides pour gouverner.

L'élection, s'est bel et bien jouée sur le terrain économique et financier. Taux de croissance record, un taux de chômage assez bas ( 6 %), 30 millions de pauvres sortis de la misère pour rentrer en classe moyenne. Ces classes moyennes sont dotées d'un nouveau pouvoir d'achats et générant donc des richesses nouvelles pouvant être redistrivbuées en aval dans beaucoup de secteurs différents.Subventions publiques mensuelles pour les petits agriculteurs et sans terre des Etats du Nord et Nordeste données par Lula ( taux records de votes pour Dilma dans tous ces états )...

Malgré les 8 problèmes principaux que j'ai énoncés, tous ces succès et initiatives, ajoutées au talent et charisme politique de Lula, ont fait que les Brésiliens ont voulu choisir la solution de la continuité, incarné par Dilma, plutôt que celle de la rupture politique, à ce moment de leur histoire et de ce que vit le pays.

Disons que ces 25 dernières années , le Brésil à avancé 10 fois plus vite qu'en 5 siècles.Lula en 8 ans de mandat a fait considérablement évoluer son pays dans le bon sens . Mais il a juste posé des bases intéressantes qui demandent à être considérablement renforcées par Dilma et ses successeurs.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Sam 13 Nov - 3:03

Spanish Gabacho a écrit:

Disons que ces 25 dernières années , le Brésil à avancé 10 fois plus vite qu'en 5 siècles.
Lula en 8 ans de mandat a fait considérablement évoluer son pays dans le bon sens .
Mais il a juste posé des bases intéressantes qui demandent à être considérablement renforcées par Dilma et ses successeurs.

Je ne retirerais pour ma part,
pas un seul mot de ton post
très éclairé et éclairant
sur l'importance...
des 25 prochaines années!
Lol

Brasil: a Força de um País
http://www.youtube.com/watch?v=cgVqFDpC35A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Mar 16 Nov - 1:49

Silvio,

Je suis sincèrement touché que tu m'ai présenté des excuses. Je ne les ressens pas comme telles mais comme l'acceptation que nos visions différentes ( liées à nos expériences, rencontres, lectures, préférences...) puissent coexister, sans que l'une soit dans la vérité et l'autre dans l'erreur absolue.
Je partage ma vie avec un brésilien depuis plusieurs années, malgré de nombreux obstacles dressés par nos Etats respectifs; je ne crois pas qu'une vision d'européocentré l'aurait permis. Nous avons eu à donner du poids à de petits détails, savoir que tout pouvait être remis en jeu du jour en lendemain.
Les métissages à obtenir sont de toutes formes, et si Glauber Rocha et d'autres brésiliens sont attachés à privilégier les caractéristiques pour former une nation unique et inimitable , je préfère la liberté des êtres à choisir leur lieu d'installation.

En dehors de tous les malheurs bien plus graves dont je suis conscient ( faim,pauvreté, maladie, absence de liberté ....) voici ce que je souhaiterais voir faire évoluer par les législateurs.

Il s'agit des lourdes difficultés d'un médecin brésilien devant reprendre ses études en France. Malheureusement pour le moment je n'arrive pas à copier le lien. Cette expérience fait qu'aujourd'hui nous vivons à Porto plutôt qu'en France.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Mar 16 Nov - 2:05


J’aimerais partager mon expérience avec vous, un vrai parcours du combattant pour valider mon diplôme et faire ma spécialisation en France.

D’où je viens ? Du pays du carnaval, du futébol et de la chir. esthétique ! Very Happy Brasilll !

Bon soyons sérieux,

Je commence "ma saga" en 1996 quand je décide de pratiquer mon français sur mIRC. J’étais une étudiante en deuxième année de Médecine et j’ai fait connaissance avec plusieurs personnes dont mon actuel mari, xxxxxxx. Pendant mes vacances de 1998, je suis venue en France et j’ai pu le rencontrer dans la vraie vie ! C’était comme si on se connaissait depuis de longues années et que la vie nous avait séparé.
Après cela, je suis rentrée dans mon pays le coeur en mille morceaux et certaine que j’avais rencontré l’homme de ma vie.
Quelle a été ma surprise quand il m’a annoncé qu’il allait quitter la France pour rester à mes côtés jusqu’à la fin de mes études. Le pur bonheur. En décembre 1998, il arrive donc au Brésil. Le choc thermique ! En plein été là-bas !
Mes parents nous louent un F3 près de la plage et près de chez eux (bien sûr). Notre vie en couple démarre. En 2000, il me demande en mariage et nous avons eu une très belle cérémonie en français et en portugais car sa famille est allée en masse au Brésil pour fêter ça avec nous. Et quelle fête !
Pendant tout ce temps, il a travaillé au Brésil comme chercheur au sein du CNPQ (semblable au CNRS en France) dans un projet de Télémédecine dans la partie informatique.

J’ai fini mes études de Médecine en 2000 en décembre, j’ai réussi le concours d’internat et en février je commençais mon internat en Radiologie.


En 2001, xxxxxxx a décidé de rentrer en France. Le projet était fini et cela était très dur pour lui de trouver un travail car au Brésil on ne reconnaissait pas ses diplômes Bac + 4 , + 5 euh ça ne veut rien dire.
Il est parti sans moi car je n’arrivais pas à croire que j’allais devoir abandonner mon CHU que j’aimais tant, mes collègues, mes chefs, l’apprentissage en Radio, les staffs, dur dur...
Et mon cauchemar venait de commencer. Me voilà en France cinq mois après son arrivée. Dès le début, j’ai su que ça allait être très difficile mais je devais y arriver. Ma première mission : améliorer mon français. J’ai tout fait, des exercices de cm1, cm2, grammaires, et j’ai surtout beaucoup beaucoup lu avec un dictionnaire à mes côtés. Je lisais un livre tous les quinze jours en moyenne.


Ma deuxième mission : m’inscrire en pcem1. Cela m’a pris pratiquement deux ans. Il a fallu faire une demande d’admission au préalable car je n’avais pas de Bac français. Une bonne femme très méchante et désagréable ne m’a même pas remis le dossier à remplir soi-disant parce que je n’avais pas un numéro qu’elle devrait mettre sur sa fiche (j’avais un récépissé de demande de carte de séjour et ma carte allait arriver dans 15 jours). Rien à faire, il a fallu attendre décembre de l’année suivante, pour remplir ce maudit dossier, pour pouvoir faire l’inscription définitive en juin et pour commencer les cours en septembre. Beaucoup de temps perdu. J’ai travaillé comme IDE, je n’ai jamais voulu faire FFI.


J’habitais en région xxxxxxx et bien sûr la fac xxxxxxx a refusé mon dossier. J’ai donc été accepté à xxxxxx (ville que j’ai vraiment choisie au "pif").


Les premiers jours en PCEM1 ont été un vrai choc pour moi. Trop de bruit, trop de chahut, qu’est-ce que c’est que cette ambiance endiablée ? Je n’ai jamais connu ça ! Mon Dieu, où suis-je ? ! Au secours ! Je ne connais personne, personne ne me connaît. Je suis loin de mon chéri car il est resté à xxxxxx où il travaille et ne rentre que les weekends pour me voir. Je n’aime pas les matières de PCEM1. Un jour, quand j’avais enfin fini la biochimie au Brésil je m’étais dit "Biochimie plus jamais !". Ironie du sort, je me retrouvais en train de mémoriser des formules, des enzymes et des cofacteurs. Ne jamais dire jamais, dit on ! Et les cours ? Je n’arrivais pas à suivre ! J’écris en quelle langue ? En français ? En portugais ? Mais ça va trop vite ! Je n’y arriverai jamais. J’ai donc décidé d’acheter un dictaphone en suivant les conseils de mon chéri. Le dictaphone m’a fait perdre beaucoup beaucoup de temps, c’est très dangereux mais au moins il m’a aidé à comprendre les cours et ne pas apprendre bêtement tout par coeur. Comprendre est très important car la connaissance reste.


Le plus dur pour moi a été accepter ma nouvelle condition, c ’est vraiment très humiliant de se dire que toutes les années d’études, de sacrifice, de stages, de nuits blanches, n’ont servi à rien et ne sont pas reconnues. J’aurais bien accepté de refaire une partie de mes études, mais une P1 ?! Les pleurs étaient mon quotidien, la déprime je l’ai bien connue aussi. Mon pays me manque, la musique, le carnaval, la joie de vivre, ma famille, mes amies, mon ancienne vie tout me manque !. Mon chéri était déjà désespéré en me voyant dans un tel état mais il m’a toujours encouragé et il m’a toujours dit que j’allais réussir.


Aujourd’hui je peux enfin dire j’ai réussi ce maudit concours. Je suis prête pour un nouveau combat : La D4, le CSCT et l’ENC et je suis tellement heureuse !










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Mar 16 Nov - 2:20

zanzibar a écrit:
Silvio,

Je suis sincèrement touché que tu m'ai présenté des excuses. Je ne les ressens pas comme telles mais comme l'acceptation que nos visions différentes ( liées à nos expériences, rencontres, lectures, préférences...) puissent coexister, sans que l'une soit dans la vérité et l'autre dans l'erreur absolue.
Je partage ma vie avec un brésilien depuis plusieurs années, malgré de nombreux obstacles dressés par nos Etats respectifs; je ne crois pas qu'une vision d'européocentré l'aurait permis. Nous avons eu à donner du poids à de petits détails, savoir que tout pouvait être remis en jeu du jour en lendemain.
Les métissages à obtenir sont de toutes formes, et si Glauber Rocha et d'autres brésiliens sont attachés à privilégier les caractéristiques pour former une nation unique et inimitable , je préfère la liberté des êtres à choisir leur lieu d'installation.

En dehors de tous les malheurs bien plus graves dont je suis conscient ( faim,pauvreté, maladie, absence de liberté ....) voici ce que je souhaiterais voir faire évoluer par les législateurs.


Ton post me touche beaucoup
aussi
même si tu n'avais pas besoin
-encore une fois-
de te justifier en quoi que ce soit.
Tu sais, ce que je dis parfois
n'a pas plus d' importance
que l'écume des jours
et chaque jour suffit à sa peine
et quelquefois à sa joie.

Ta sensibilité est une évidence
et j'aime que nos différences
(liées à nos expériences, rencontres, lectures, préférences...)

comme tu le dis si bien
puissent coexister
et nous permettre
de dialoguer
- apesar de tudo -
sans que j'aie
à m'auto-censurer
de peur de blesser
sans le vouloir.

Ah! que c'est compliqué
n'est-ce pas? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3202
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Lun 6 Déc - 20:25

Aniceto do Imperio, un des rois du samba partido alto, avait rêvé en 1984 d'une "femme à la présidence".
Il n'aura pas vécu assez longtemps, hélas, pour assister à l'élection de Dilma Rousseff.

Son samba est extra ! Very Happy

MULHER NA PRESIDÊNCIA - Aniceto do Império
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Dim 2 Jan - 1:53

Aujourd'hui donc Dilma Rousseff devenait officiellement la nouvelle présidente du Brésil. Je dois dire que j'ai assez longtemps regardé le très long direct de TV Record. C'est vrai que c'était très intéressant de regarder ce pays que l'on trouve très moderne qui sait aussi mélanger les traditions anciennes.
Donc dans la première vidéo sous la pluie, la Rolls offerte par la Reine d'Angleterre. Il faut dire qu'auparavant elle aurait reçu un merveilleux collier d'émeraudes réalisé avec des pierres parmi les plus grosses du Brésil.

http://www.youtube.com/watch?v=vHkFdHABZf8


J'ai trouvé ses discours plutot émouvants et bien entendu la passation des pouvoirs entre Lula et Dilma une belle page qui se tourne. Maintenant reste à réaliser son ambitieux programme. Pour l'anecdote était présent le président de la Bulgarie, pays qu'elle ne devrait pas trop tarder à visiter car une partie de sa famille en est originaire. Il lui reste au moins une tante.

http://www.youtube.com/watch?v=27iKXycKbKo





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
faïtoïto
Habitué
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 51
Localisation : Hyères var
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Mer 9 Mar - 1:25

Pour la journée internationale de la femme. Very Happy

DILMA PRESIDENTE

Agora é Dilma, é a vez da mulher




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Jeu 19 Mai - 23:57


Dilma - Presidente


Mulher na Presidência
Aniceto do Império (2010)
http://www.youtube.com/watch?v=sBNAiRpTeV4

Se acaso acontecer uma mulher na Presidência?
“É sapiência, oi! É sapiência”
Se acaso acontecer uma mulher na Presidência?
“É sapiência, oi! É sapiência”

“Se surgir uma mulher que ocupe a Presidência
lucrará muito a nação dando fim à divergência”.

Very Happy

Aniceto do Império
Mulher na Presidência (1984)
http://www.youtube.com/watch?v=LtE7xwnB-DM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Dim 8 Jan - 23:38



La nouvelle vient de tomber...

Le Brésil est devenu en 2011 la sixième puissance économique mondiale, se classant désormais devant le Royaume-Uni, d'après le dernier bilan du CEBR.
Les Etats-Unis conservent la première place, suivis par la Chine (2e), le Japon (3e), l'Allemagne (4e) et la France (5e).

Cette montée en puissance du Brésil vient confirmer des projections du FMI:
le produit intérieur brut (PIB) du géant sud-américain atteindrait 2 440 milliards de dollars, contre 2 410 milliards de dollars pour l'économie britannique.

Le Brésil avait déjà gagné l'année passée une place au classement des économies mondiales en dépassant l'Italie, aujourd'hui huitième.


Les Temps changent
et rien n'est jamais acquis
à ceux qui vivent de l'usufruit
des héritages du passé.
Rolling Eyes



Inventez votre Dilma.
Si Lula a inventé la sienne, pourquoi ne pourriez-vous pas inventer la vôtre?.
mrred


Que de chemin parcouru depuis cette photo de 1970 Shocked
où elle défiait ses juges envergognés:
http://bossa-nova.forumactif.com/t2367p60-les-annees-de-plomb

A rebelde mulher
Pra quem a selva é um lar
Também sabe querer
Também sabe sonhar

(Taiguara)

La femme rebelle
Pour qui la forêt vierge est un foyer
Sait aussi désirer
Sait aussi rêver
(Taiguara)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Sam 26 Mai - 22:24

Puisque mon ami m'en a parlé hier, entre sujet " Francophonie Lusophonie" - Une recherche sur un titre que chantait Brigitte Bardot qui était recherché, c'est la encore très populaire présidente du Brésil qui va hériter de la question.
Peut être François Hollande aura la réponse lors de son futur proche voyage au Brésil

Anes du Brésil exportés en Chine
Lettre ouverte de Brigitte Bardot à Dilma Roussef

Le 24 Mai Brigitte Bardot écrit à la Présidente du Brésil, à propos des centaines de milliers d’ânes qui doivent être abattus puis exportés vers la Chine.



Madame la Présidente,



C’est un scandale (que je vais rendre mondial) d’apprendre que votre pays se conduit d’une manière honteuse et inadmissible en envisageant un génocide animalier des petits ânes, élevés et abattus pour finir dans l’industrie alimentaire ou cosmétique en Chine !



Moi qui ai tant aimé le Brésil et qui ai laissé une trace indélébile de mon passage à Buzios, je suis écœurée, révoltée de voir que ce pays collabore avec la Chine pour tuer, chaque année, 300 000 ânes exploités par l’homme et à qui on devrait fiche la paix.



Vous ne pouvez pas en tant que Présidente, que femme, qu’être humain, accepter cette ignominie barbare, ce retour en arrière qui entacherait profondément l’image du Brésil. En votre âme et conscience je vous supplie de mettre un terme à cette décision atroce.



Gandhi a dit : « On juge aussi une nation à la manière dont elle traite les animaux ».



Je compte infiniment sur vous, Madame la présidente, je mets tous mes espoirs en vous et dans l’amour que je porte à votre pays.





Brigitte Bardot

Présidente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Mer 12 Déc - 7:21

J'ai horreur des "gros messages" qui apparaissent
sur ce Forum de temps en temps, surtout en portugais
quand ils laissent peu de chance aux non lusophones
d'accéder au sens,
ce qui va à l'encontre même, me semble-t-il, des objectifs
premiers de cet espace qui se veut lieu de "passage",
de rencontre interculturelle, d'échange et de curiosité
partagée.
C'est pourquoi, chaque fois que faire se peut,
j'essaie de traduire, sans m'encombrer de fioritures,
sinon à quoi bon
garder pour soi
le miracle d'une passion?
Lol

Il est déjà si difficile
de sortir des stéréotypes
qui peuplent nos univers
familiers
et rendent étranges
nos différences
alors pourquoi ajouter
comme une barrière supplémentaire
l'obstacle du langage?
Question

J'aime les passeurs, les initiateurs,
les vulgarisateurs, les messagers,
j'affectionne les facteurs
et les professeurs
j'adule les entremetteurs
je vénère les traducteurs
les esprits réconciliateurs
la Mulher da capona
dont je reparlerai un jour
les pleureuses funèbres
et Charon qui sur sa barque
nous aidera à franchir le Styx.
Twisted Evil

Quoi qu'il en soit,
cet article du Monde
me réjouit
car Marta Suplicy
est une personnalité
de grande envergure
dont le parcours
est tout à la fois
un acte d'optimisme
et un grand pas
vers l'avenir
et pas seulement du Brésil:
« Le Brésil offre au monde un exemple de paix, d'harmonie et de joie, par sa capacité à faire vivre ensemble sa diversité »,
assure la nouvelle ministre de la culture de Dilma Rousseff.


"Le Monde, 11 décembre 2012
La ministre Marta Suplicy expose la politique culturelle de la présidente Dilma Rousseff au Brésil

Le voyage de la nouvelle ministre brésilienne de la culture en France a précédé de quelques jours la visite de Dilma Rousseff, la présidente du Brésil, mardi 11 et mercredi 12 décembre 2012. Marta Suplicy était à l’Unesco lorsque le frevo, la musique du carnaval de Pernambouc, a été inclus dans la liste du Patrimoine immatériel de l’humanité.


La ministre de la culture Aurélie Filippetti a reçu son homologue brésilienne Marta Suplicy, mardi 11 décembre 2012. PHOTO MINC

La ministre Marta Suplicy prépare la programmation culturelle qui devrait accompagner la Coupe du monde de football en 2014 et les jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro. A Paris, comme à Londres auparavant, elle était curieuse des expériences européennes.

Au-delà de ces échéances importantes pour la projection des Brésiliens sur la scène internationale, Marta Suplicy se demande comment organiser le soft power du géant sud-américain. L’image d’un pays moderne, accueillant, créatif, représente un potentiel qui attend d’être canalisé. « Le Brésil offre au monde un exemple de paix, d'harmonie et de joie, par sa capacité à faire vivre ensemble sa diversité », assure la ministre.

Faute de ressources pour la création d’une structure spécifique destinée au rayonnement de la politique culturelle à l’international, la ministre songe à utiliser les ambassades, dotées parfois de surfaces disponibles. Ainsi, à Lisbonne, une usine a été aménagée pour devenir un espaço Brasil, une plateforme pour des expositions et des activités culturelles.

Après l'aliment des corps, l'aliment des âmes

« Dilma doit laisser son empreinte dans la culture », confie Marta Suplicy. Son principal projet : les CEU das artes, des centres culturels installés dans des quartiers pauvres du Brésil. Les 360 premières agglomérations concernées vont de localités de 50 000 habitants à la mégapole de São Paulo. Le premier devait être inauguré à Toledo (Etat du Parana), 123 000 habitants, ce mois de décembre.

Avec l’argent du Programme d’accélération de la croissance (PAC), le gouvernement fédéral construit les installations et forme le personnel, à charge ensuite aux municipalités d’assumer les frais de fonctionnement. Tous les centres disposent d’un auditoire de 70 à 120 fauteuils, dans un immeuble de 360 à 500 m², bâtis sur des terrains de 3 000 à 7 000 m², qui comprennent aussi des aires de jeux et de sport.

L’expression « CEU das artes » choisie pour ces nouveaux centres culturels renvoie à une initiative de l’administration de Marta Suplicy à la mairie de São Paulo : les centres éducationnels unifiés, situés dans la périphérie de la ville. Le sigle CEU reproduit en portugais le mot « ciel ».

« Le rôle du ministère de la culture est de contribuer à l’inclusion sociale », affirme Marta Suplicy. Et d’ajouter : « Le président Lula a fourni aux Brésiliens l’aliment pour leurs corps, maintenant, nous devons mettre à leur portée l’aliment pour les âmes. »

Le supplément d’âme passe aujourd’hui par les nouvelles technologies, qui bouleversent les modes de consommation, de diffusion et de production culturelles. Marta Suplicy admet être en train de prendre connaissance du dossier. Le sac de nœuds des droits sur Internet avait déstabilisé la précédente ministre, Ana Buarque de Hollanda.

En attendant, le Congrès de Brasilia a approuvé le projet gouvernemental d’instituer le vale cultura, une sorte de chèque-cadeau destiné aux bas salaires, pouvant être utilisé pour acheter des billets de spectacle, des livres, des disques ou autres produits culturels. Les entreprises devront financer cette initiative, déductible des impôts. Selon une estimation, 17 millions de personnes pourraient en bénéficier.

Le ministère brésilien de la culture dispose d’un budget de 6 milliards de reais (2,2 milliards d’euros), en grande partie attribués d’avance au cinéma (700 millions de reais), au patrimoine (350 millions de reais), etc."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   Sam 18 Jan - 1:59

Brésil nouvelle Terre d'espoir pour la liberté grâce à sa présidente ?
A titre personnel j'ai signé la pétition. Chacun son interprétation des évènements. Mais il est clair que très peu d'habitants des USA semblent trouver cette demande normale, au vu des signataires de ce pays que l'on voit apparaitre au fur et à mesure avec leur nationalité. A moins qu'ils aient été les premiers à faire la demande.
Par contre à cette heure il y a beaucoup de brésiliens qui signent, car comment peut on demander l'asile d'un pays quand ses habitants y sont tous opposés.

Edward Snowden a révélé au monde entier l'incroyable et illégale surveillance extrême que mène le gouvernement américain sur... eh bien, chacun d'entre nous. Il ne sera bientôt plus le bienvenu en Russie et il n'a nulle part où aller. Mais la présidente brésilienne Dilma Rousseff est irritée contre la surveillance exercée par les autorités états-uniennes et les spécialistes pensent qu'elle pourrait braver les menaces de rétorsion américaines pour offrir l'asile à Snowden!

Ce combat est bien plus que celui d'un seul homme. Si les révélations de Snowden lui valent une punition barbare, c'est un mauvais signal qui sera envoyé aux pays qui violent les droits de l'Homme et aux lanceurs d'alerte partout dans le monde. Si nous sommes 1 million à agir maintenant, nous enverrons à Dilma Rousseff la plus grande demande d'asile citoyenne jamais vue. Cliquez ci-dessous pour protéger Edward Snowden et défendre la démocratie partout:

http://www.avaaz.org/fr/send_snowden_home_loc/?blTBLfb&v=34394

Snowden n'a qu'un visa russe d'un an et celui-ci expire bientôt. Autour de lui, on tente de le ramener aux États-Unis où il est très improbable qu'il bénéficie d'un procès juste; la présidente brésilienne Dilma Rousseff, qui déteste le programme PRISM, a annulé une visite aux États-Unis suite à ce scandale et oeuvre à protéger ses concitoyens de l'espionnage. Pour qu'elle décide de soutenir Edward Snowden, Mme Rousseff doit savoir qu'elle est en mesure de résister aux rudes pressions américaines.

Ceux qui s'opposent à l'asile de Snowden avancent qu'il a bafoué la loi et mis en danger la sécurité mondiale. Certains le qualifient même de traître et disent que le laisser s'échapper pourrait ouvrir les portes à d'autres lanceurs d'alerte. Mais même si Edward Snowden a effectivement violé la loi, il l'a fait pour révéler un immense système d'espionnage mondial à échelle industrielle. L'action héroïque de Snowden peut faire du monde un endroit meilleur et plus sûr pour tout le monde.

Et Snowden n'est pas un lanceur d'alerte parmi d'autres; ses révélations ont déjà changé le monde en mieux. L'Allemagne et le Brésil ont lancé des réformes pour protéger la vie privée de leurs citoyens. La question a été soulevée ouvertement aux Nations Unies et un tribunal américain a déclaré certaines formes d'espionnage par la NSA illégales. Cette semaine le Président américain Barack Obama changera les pratiques de la NSA, en réponses aux fuites d'Edward Snowden.

La Présidente Dilma Rousseff a besoin de notre soutien pour résister à la pression américaine. Montrons-lui que le monde entier sera derrière le Brésil si son pays défend le courage. Vous aussi, signez la plus grande demande d'asile du monde, pour Edward Snowden:

http://www.avaaz.org/fr/send_snowden_home_loc/?blTBLfb&v=34394
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dilma Rousseff , première femme présidente du Brésil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une femme aimante.
» [ Vidéos ] Avant-Première Arthur et les Minimoys 2 -Demande d'une fan
» femme actuel(naevie)
» Vôtre première visite à Europa-park
» Votre première fois à l'opéra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du Brésil :: Autres sujets :: Autres sujets-
Sauter vers: