AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les plages des sixties, Copacabana .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
jabuticaba
Maître
avatar

Nombre de messages : 1253
Age : 54
Localisation : loire atlantique
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Les plages des sixties, Copacabana .   Dim 22 Aoû - 20:17

C´est sur Arte , jeudi soir .
L´émission a l´air sympa .


Copacabana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Dim 22 Aoû - 20:32

Cool ! Merci Jabu ! Smile
Je ne crois pas pouvoir la regarder jeudi. Je vais voir s'il y a moyen de la voir en ligne à un autre moment. Autrement, s'il y a des enregistreurs parmi vous, je vous achète le cd ou le loue... Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Maître
avatar

Nombre de messages : 903
Localisation : La isla bonita
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Lun 23 Aoû - 3:31

Bon, je vais encore avoir l'air de cracher dans la soupe, mais ce n'est pas grave. Copacanaba, ce n'est pas ce que vous croyez. La plage n'est pas très large, et à côté passe une route à quatre bandes. Toute la côte est bétonnée. En plus, comme partout à Rio, l'eau est froide, agitée et sale. Et je ne vous dis pas l'insécurité qui règne par là.

Faut vous réveiller les mecs. Le Brésil idyllique de carte postale, c'est fini. Bientôt, je vais vous livrer les confidences d'un de mes potes qui rentre en Europe après avoir vécu quinze ans au Brésil. En résumé, c'est dramatique.

Le mec, qui est marié avec une Brésilienne et tout aussi amoureux du Brésil que vous et moi, n'en peut plus. A Salvador de Bahia, où il habitait, des gamins de dix ans se promènent dans les rues avec des flingues. Des vrais. Et ils n'hésitent pas à s'en servir.

Comme mon pote a un fils de quinze ans, il aimerait que son petit gars soit élevé dans un pays où le système scolaire est digne de ce nom. Il aimerait aussi pouvoir bénéficier d'une sécurité sociale qui ne te laisse pas crever la gueule ouverte quand il y a un problème. Dans le Brésil d'aujourd'hui, être bien soigné est un privilège de richards.

Plus de détails très bientôt. Mais moi qui comptait passer trois ou quatre mois au Brésil, je viens d'y renoncer. Et Dieu sait si j'en suis peiné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mhch
Maître
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 69
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Lun 23 Aoû - 8:21

javadd a écrit:
Cool ! Merci Jabu ! Smile
Je ne crois pas pouvoir la regarder jeudi. Je vais voir s'il y a moyen de la voir en ligne à un autre moment. Autrement, s'il y a des enregistreurs parmi vous, je vous achète le cd ou le loue... Lol

Je vais l'enregistrer . .ça fera l'occasion d'essayer .... depuis 3 ans que j'ai ce lecteur / enregistreur !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Lun 23 Aoû - 10:33

Cristobal a écrit:

Faut vous réveiller les mecs. Le Brésil idyllique de carte postale, c'est fini. Bientôt, je vais vous livrer les confidences d'un de mes potes qui rentre en Europe après avoir vécu quinze ans au Brésil. En résumé, c'est dramatique..

Hey Cristo, il s'agit d'un film et pas de la réalité d'aujourd'hui, va voir l'article, le film a l'air intéressant.

Beaucoup d'amis revenant de Rio m'ont dit, en effet, que Copacabana, c'était sale et plutôt mal fréquenté. Mais si tu vas sur les Champs Elysées (trottoir droit) entre 22 h et 2 h du mat" avec un look et une attitude de touriste, je ne donne pas cher de ton appareil photo. Lol Cela dit, je trouve que Paris est une ville très sûre même si les provinciaux me racontent toujours des horreurs sur la capitale... Faut simplement éviter certains quartiers, à certaines heures et encore, avec des précautions, on s'en sort vivant... Wink

Quant à la réalité d'aujourd'hui du Brésil, je la crois plus diverse que tu la décrit. Le Brésil a toujours été un pays très inégalitaire, mais j'ai l'impression que les choses s'améliorent. Même si beaucoup reste à faire. L'analphabétisme recule, une classe moyenne émerge plus nettement.

La preuve, on l'a tous les jours à Paris, avec des centaines de touristes qui débarquent en France. Et ces gens là, ne sont pas les touristes brésiliens "d'avant", des gros richards privilégiés, Ce sont des gens comme vous et moi qui ont un peu économisé pour pouvoir voyager. En général, ils font d'ailleurs très attention à leur budget. Comment je le sais ? Eh bien, parce que je leur parle dès que je peux, ça leur fait plaisir et moi ça me donne des leçons de portugais gratos ! Ben, ces gens-là n'ont pas l'air de venir de l'enfer, ils ont une vision plutôt positive et optimiste de leur pays.

Tout ça pour dire que je n'ai aucune nostalgie du Brésil des sixties, mais au contraire, un peu d'espoir dans le Brésil d'aujourd'hui et de demain.

J'ai entendu comme toi, des échos assez négatifs sur Salvador, mais il est possible que les choses bougent aussi dans cette ville parce que tout le monde en a marre.

Allez Cristo, va au Brésil mais n'essaye de retrouver quoique ce soit, tout change et à mon avis, c'est très bien comme ça... Wink

mhch a écrit:
Je vais l'enregistrer . .ça fera l'occasion d'essayer .... depuis 3 ans que j'ai ce lecteur / enregistreur !!

J'ai mis un copain sur le coup... Comme il habite près de chez moi, c'est plus simple. Merci beaucoup mhch ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mhch
Maître
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 69
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Lun 23 Aoû - 11:27


De toute façon je le ferai .... ne serait-ce que pour moi !! mais s'il y a des intéressés pas de pb (je suis loin de Toulouse, mais vais souvent à Paris Vème)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Lun 23 Aoû - 15:11

Cristobal a écrit:
Plus de détails très bientôt. Mais moi qui comptait passer trois ou quatre mois au Brésil, je viens d'y renoncer. Et Dieu sait si j'en suis peiné.

Sans se lancer dans des polémiques politiques dont on sait qu'elles ne réussissent pas au forum, j'aimerais bien avoir l'avis de Charles qui a été au Brésil au mois de Juillet.
Que penses-tu de tout ça, Charles ? Je sais que c'est compliqué de répondre de manière profonde à ce genre de question lorsque l'on voyage rapidement pour des vacances. Mais as-tu ressenti une dégradation de la situation depuis ton dernier séjour ou pas ? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Maître
avatar

Nombre de messages : 903
Localisation : La isla bonita
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Lun 23 Aoû - 16:54

Javadd,

Pour ce qui est de Copacabana, c'est mon point de vue personnel, mais je crois qu'il est largement partagé par ceux qui connaissent l'endroit.

Pour le reste, je n'ai fait que refléter les propos d'un copain qui a passé ces quinze dernières années au Brésil et qui est donc bien placé pour décrire la réalité du pays, ou du moins d'une partie de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Lun 23 Aoû - 18:13

Cristobal a écrit:
Pour le reste, je n'ai fait que refléter les propos d'un copain qui a passé ces quinze dernières années au Brésil et qui est donc bien placé pour décrire la réalité du pays, ou du moins d'une partie de celui-ci.

Je crois que tu as raison pour Copacabana, c'est comme les planches de Deauville, moche et bourré de gros touristes pleins de coups de soleil... Lol
Pour le reste, n'en reste pas à l'avis de ton copain. Si tu croisais mon associé, il te dirait que Paris est un vrai coupe-gorge, que Barcelone est une ville hyper dangereuse ainsi que Venise, etc... Rolling Eyes Je suis loin d'être une tête brûlée, mais je suis absolument persuadée que beaucoup de gens deviennent paranos et archi-sécuritaires. Et particulièrement, en France, si vous voyez ce que je veux dire... Twisted Evil

Cela dit, tu fais comme tu sens mon petit Cristo...Reste en Belgique et ne viens surtout pas en France, ya un mec incontrôlable à l'Elysée.... mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jabuticaba
Maître
avatar

Nombre de messages : 1253
Age : 54
Localisation : loire atlantique
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Lun 23 Aoû - 19:02

Copacapana , j´y suis allé à 4 reprises , et j´en garde un bon souvenir .

La mer est moins chaude que dans le nordeste , c´est vrai , et il y a au Brésil des dizaines de plages beaucoup plus belles .......
..
Mais ça vaut encore le coup de s´y aventurer , d´entrer dans un barzinho tomar um chop gelado comme le faisait Tom .....
Ou bien de prolonger jusqu´a Ipanema et d´entrer à la Toca de Vinicius , Charles nous en a parlé dernièrement .

Il faut y aller le dimanche matin quand le soleil est au rendez vous , et marcher au milieu des cariocas et des touristes , le spectacle en vaut la peine .


Cet article décrit très bien cette atmosphère ,


Domingo no calçadao de Copacabana


C´est vrai Cristobal , il vaut mieux vivre dans notre vielle Europe , mais tu peux encore aller au Brésil passer quelques mois de vacances , et revenir vivant . Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Lun 23 Aoû - 21:18

jabuticaba a écrit:
C´est sur Arte , jeudi soir .
L´émission a l´air sympa .


Copacabana

Aurons-nous le plaisir
d'entendre ce standard?
mrred

Copacabana
Dick Farney
http://www.youtube.com/watch?v=oLfL-dOWREI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k-nard
Habitué
avatar

Nombre de messages : 244
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Mar 24 Aoû - 0:07

Copacabana, j'y vais et je loge dans la favéla de Leme "Morro da Babylonia" (à peine 300m de la plage) et je ne suis pas du tout d'accord pour dire que c'est trés dangeureux, ou tout du moins, pas plus que n'importe grande ville.

Par contre je connais pas mal de gens qui vont la bas avec cette idée dans la tête et je crois bien que arrive un moment ou l'on génère ce que nous pensons, un peu comme les chiens qui sentent quand un être humain à peur et donc montre les dents.

Ensuite se ballader avec des toquantes (montres) ou autres objets de luxe autour du coup ou autres et qui représente des années de salaire d'ouvrier (en admettant avoir un job d'ouvrier) dans un pays ou les enfants crèvent de faim, cela génère forcément des envies.
Je vais régulièrement à Rio et jamais la moindre galère, bien sur je m'adapte aux moeurs et reste discret et surtout je suis couleur local du point de vue vestimentaire !!

Le pire c'est quand je vois des étrangers dire aux brésiliens, qui eux sont chez eux de dégager car ces derniers voulant leur vendre divers objet pour touristes ou faire la manche en musique, alors la je suis hors de moi !!!!!
Le touriste se crois généralement tout permis (pour la majorité) avec leur fric et se permettent des choses souvent ignobles alors ceux la, je souhaite presque qu'ils se fassent dépouiller, histoire d'apprendre à vivre !!

Cela dit, j'ai toujours trés mal apprécié ces dires Le brésil un pays dangeureux alors que en fait pas plus que dans toute megalopole !!!

il suffit dêtre au mauvais endroit au mauvais moment et même dans le plus petit patelin de je ne sais ou, il y a danger !!!
Et pour ceux qui pensent que les favelas sont des vrais coupes gorges, sachez que des règles sont imposées par les caïds et que en aucun cas les gens ne se font cambrioler ou terroriser par les gangs, soit il y a le trafic mais en restant à l'écart de cela, aucuns problèmes, les gens ne ferment pas leurs portes et personnes ne peux mourir seul sans que le voisin le sache, les caïds gèrent aussi les problèmes concernant l'électricité ou l'eau (par exemple) et veillent à ce que tous profitent de cela, dans la favéla ou plutôt la communidade, les gens sont solidaires et s'entraident, des choses qui font cruellement défault à des pays soi disant civilisé ou ton corps peux pourrir des mois avant que qui que ce soit ne s'aperçoivent de quelque chose. Pour finir, je dirai que les seules fois ou je me suis senti en danger au Brésil, particulièrement à Rio, c'est quand les flics tentaient de faire des incartades dans la communidade, la oui il y a danger de prendre des balles perdues qui transpercent les murs des maisons comme si c'était du beurre. Je soutient ces populations, oubliés du gouvernement et qui n'ont d'autres choix que de faire ce qu'il faut pour survivre !!!
Comment ferait on, nous qui nous plaignons quand le voisin fait trop de bruit ou bien quand une personne nous double dans une file d'attente ????????

Pour finir, comment font les gens qui pour aller dans un pays ou ils sont si sur qu'il est dangeureux ?

Désolé de m'emporter tout seul mais ces choses sont plus fortes que moi.

Et puis c'est toujours les mêmes qui souffrent réellement et qui au final souffriront encore et encore!!

excusez mon emballement !

Si vous avez l'occasion essayez de voir Onibus 174 réalisé en 2002 par José Padilhia (le documentaire) cela en dit long sur ce que peuvent subir les jeunes des bidonvilles et ont comprend mieux ce qui peux les faire basculer mais la vérité ultime de ce documentaire, c'est de montrer qui sont réellement les assassins !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Onibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bemgelada.over-blog.com
Cristobal
Maître
avatar

Nombre de messages : 903
Localisation : La isla bonita
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Mar 24 Aoû - 1:36

k-nard a écrit:
Ensuite se ballader avec des toquantes (montres) ou autres objets de luxe autour du coup ou autres et qui représente des années de salaire d'ouvrier (en admettant avoir un job) dans un pays ou les enfants crèvent de faim, cela génère forcément des envies.
Je vais régulièrement à Rio et jamais la moindre galère, bien sur je m'adapte aux moeurs et reste discret et surtout je suis couleur local du point de vue vestimentaire !!

Le pire c'est quand je vois des étrangers dire aux brésiliens, qui eux sont chez eux de dégager car ces derniers voulant leur vendre divers objet pour touristes ou faire la manche en musique, alors la je suis hors de moi !!!!!
Le touriste se crois généralement tout permis (pour la majorité) avec leur fric et se permettent des choses souvent ignobles alors ceux la, je souhaite presque qu'ils se fassent dépouiller, histoire d'apprendre à vivre !!

Cela dit, j'ai toujours trés mal apprécié ces dires Le brésil un pays dangeureux alors que en fait pas plus que dans toute megalopole !!! il suffit dêtre au mauvais endroit au mauvais moment et même dans le plus petit patelin de je ne sais ou, il y a danger !!!

Désolé de m'emporter tout seul mais ces choses ne me laisse pas indifférent.

Et puis c'est toujours les mêmes qui souffrent réellement !!

excusez mon emballement !

Moi je veux bien excuser ton emballement, mais je crois qu'il véhicule pas mal de clichés "bien pensants" qui, pour être politiquement corrects, n'en sont pas moins très éloignés d'une réalité que tout le monde connaît, aussi bien les Brésiliens que les touristes.

Ayant travaillé dans le domaine du tourisme, j'ai voyagé dans tout un tas de pays de tous les continents. Et je me suis rarement senti "en insécurité", sauf en Gambie ("suppositoire dans le trou de cul du Sénégal", comme on dit là-bas) et au Brésil. L'insécurité, c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles ce pays ne contribue que très faiblement au chiffre d'affaire des industriels du tourisme. Même topo pour un endroit comme l'Isla Margarita (Venezuela), naguère destination la moins chère des Caraïbes et aujourd'hui absente du catalogue de la plupart des tour operators.

Et si tu nous racontes qu'il vaut mieux ne pas se promener avec un complet Armani et une montre Rolex dans les favelas, merci, on savait. Je pense que le moindre lecteur du Guide du Routard l'avait compris il y a dix ans. A titre de comparaison - et sans vouloir faire de la pub pour Fidel -, je me suis plusieurs fois baladé nuitamment dans les rues les plus sombres de La Havane, sans le moindre problème. Je n'en ferais pas autant à Rio. Où j'ai d'ailleurs été scié de constater que quand un mec venait pour réparer un truc dans l'appartement, la première chose qu'il faisait était de se se présenter devant l'oeil de boeuf en levant les mains pour montrer qu'il n'était pas armé. Significatif...

Quant aux gus qui te harcèlent à mort pour te vendre des bricoles sans intérêt, au Brésil ou ailleurs, tu apprends très vite à les envoyer dinguer, sinon ils vont te pourrir la vie. Si tu ne vois pas ce que je veux dire, va faire un tour au Sénégal, ce sont les spécialistes du genre. C'est à devenir chèvre!

Comme je me tue à le répéter, ça me coûte de raconter tout ça, parce que le Brésil est un pays qui m'est cher à plus d'un titre. Mais à un moment, faut arrêter l'angélisme.

Si je parviens à convaincre mon pote qui vient de rentrer en Belgique après quinze ans au Brésil de vous raconter les problèmes auxquels il a été confronté là-bas, vous le trouverez peut-être plus crédible que moi. Mais je vous préviens déjà, va falloir vous accrocher, c'est du vécu, pas une telenovela à l'eau de rose.

J'ai d'ailleurs parlé à un autre gaillard qui revient du Brésil après je ne sais plus combien d'années. Et pourtant, il y avait fait une petite fortune dans une entreprise de ferronnerie. Il faut dire que les grilles en fer forgé pour protéger les fenêtres, ça se vendait comme des petits pains, allez savoir pourquoi... Celui-là, il m'a dit texto: "Je suis parti avant la guerre civile". J'étais tellement scié que je n'ai pas demandé de plus amples explications, mais je crois qu'il craignait des affrontements violents entre les riches et les pauvres. Sans doute exagérément pessimiste, mais qui vivra verra.

Oui, on est loin des mélopées sucrées de la bossa nova, mais il arrive parfois un moment où il faut arrêter de se voiler la face.

Cela dit, j'aime toujours le Brésil et, contrairement à ce que j'ai écrit hier, je vais peut-être aller y passer l'hiver. Heureusement, je n'ai ni Rolex ni complet Armani... Cool

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Mar 24 Aoû - 12:28

Franchement, je pense que tu verras mieux par toi-même Cristo. Tu nous raconteras tout ça. Smile
C'est ma dernière intervention là-dessus car je n'ai jamais été au Brésil, donc je ne vais pas argumenter pendant des jours dans le vide.

Cependant ce que je sais sur les banlieues et les grandes villes aboutit toujours à la même conclusion... Difficile de se faire une opinion à partir de l'expérience d'une personne car l'insécurité est toujours très localisée (dans l'espace et dans le temps). Par ailleurs, le sentiment d'insécurité est également très variable d'une personne à l'autre. Alors.... Question Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k-nard
Habitué
avatar

Nombre de messages : 244
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Mar 24 Aoû - 13:04

Je connais le sénégal pour y avoir été il y a de cela quelques années et je suis OK pour dire que la bas les vendeurs de cadeaux souvenirs sont bien plus que lourds, voir envahissant mais je n'ai jamais retrouvé une quelconque comparaison à Rio (Je parle bien de Rio) qui est ma destination quand je vais au Brésil. Je n'ai jamais dis qu'il ne fallait pas se promener dans les favelas avec des objets de valeurs, je parlais des rues en général car en ce qui concerne les favelas personne n'a rien à y faire, à moins de loger dans la communidade, ou d'aller voir une connaissance, je déplore d'ailleurs que des tours operators organise des virées touristiques, encore une raison qui me fait dire que certains mériteraient ..........................
Je doute que beaucoup de monde sache comment la vie se passe réellement dans une favéla.
En tous cas pour ma part je n'ai jamais eu le moindre pépin et je vais partout, à toutes heures de la nuit ou du jour sans restrictions aucunes et la plupart de mes collègues également.

Nous avons sans doute, les uns et les autres, des attitudes une façon d'être bien différente qui apparemment ne génère pas les mêmes réactions envers autrui.

Quant aux gus armés, j'en croise une bonne vingtaine tous les matins en descendant de la favéla ou en rentrant le soir et cependant je n'ai jamais pris une balle ou n'ai fait l'objet d'une menace quelconque, il y a des codes et les gens ne font pas n'importe quoi, encore moins avec ceux qui ne se mèlent pas de leurs business.

Pour terminer, je dirai qu'il faudrai que les pauvres restent des pauvres soient mis à l'écart dans les favelas, en tentant de survivrent comme ils peuvent, que les étrangers et autres gens de la soi disant, haute société, viennent faire fortune, généralement sur le dos des pauvres (main d'oeuvre facile et non onéreuse) et que personne ne dise ou ne fasse quoi que ce soit ??? surtout pas les exploités.

Survivez en silence !! on s'entend plus festoyer !!!

Cordialement !

Dernière minute: à l'instar de Javadd, ce sera mon dernier post sur le sujet car nos avis sont bien différents et je reprend ses derniers mots (à Javadd) qui sont:
" Par ailleurs, le sentiment d'insécurité est également très variable d'une personne à l'autre. Alors..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bemgelada.over-blog.com
Cristobal
Maître
avatar

Nombre de messages : 903
Localisation : La isla bonita
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Mar 24 Aoû - 14:14

k-nard a écrit:
les étrangers et autres gens de la soi disant, haute société, viennent faire fortune, généralement sur le dos des pauvres (main d'oeuvre facile et non onéreuse) et que personne ne dise ou ne fasse quoi que ce soit ??? surtout pas les exploités.

Le gars dont je parle, il a obtenu un permis de travail, il a respecté les lois brésiliennes, il a payé ses impôts et il a créé de l'emploi. Mais bien sûr, c'est un odieux suppôt du grand kapitaal (copyright Georges Marchais)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
k-nard
Habitué
avatar

Nombre de messages : 244
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 03/12/2009

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Mar 24 Aoû - 14:50

Tu te m'éprend, je ne vise personne, qui plus est, que je ne connais pas, je parle en général de ceux connus de tous, les multinationales et compagnie.


Pour ma part le sujet est clos, heureusement que les opinions des uns et des autres divergent, sinon ...........

La liberté de penser.......

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bemgelada.over-blog.com
jabuticaba
Maître
avatar

Nombre de messages : 1253
Age : 54
Localisation : loire atlantique
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Mar 24 Aoû - 21:53

Cristobal , ton copain fait bien de rentrer en Belgique . Il se passe en ce moment des événements scandaleux au Brésil !




A Salvador , la préfecture a donné l´ordre de détruire la totalité des baraques de plages , 353 au total , sans aucunes indemnitées pour les personnes qui perdent leur gagne pain ! Evil or Very Mad

Manger un poisson frit , une moqueca de lagostas , ou une carne de sol , les pieds dans l´eau , c´est fini ! Crying or Very sad C´est la prochaine coupe du monde qui est en route , Salvador veut le match d´ouverture .......


Journal A Tarde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Mer 25 Aoû - 22:45

jabuticaba a écrit:
C´est sur Arte , jeudi soir .
L´émission a l´air sympa .


Copacabana

Jeudi?
C'est long...
ça fait déjà cinq jours
que je me prépare....
Lol




En attendant l'émission,
et la bossa nova,
un petit clin d'oeil
sur la plage de Copacabana
avec ce vendeur ambulant de sacs "design"
faits d'anneaux de canettes de Coca!
Rolling Eyes

Au bagout, il bat tous les démonstrateurs du BHV! mrgreen
http://www.youtube.com/watch?v=RQz4pHQcz3Y

"Uma bolsinha ecológica
com a tampinha da Coca Cola
muito original.
Ela encaixa encaixa encaixa encaixa encaixa
ela fica uma bolsa pequena.
Ela puxa puxa puxa puxa puxa puxa
ela fica uma bolsa grande."

Shocked

"Un petit sac écologique
fait en anneaux de Coca Cola
très original.
Tu plies tu plies tu plies tu plies tu plies
et voilà un petit sac.
Tu tires tu tires tu tires tu tires tu tires
et le voilà devenu un grand sac"
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Jeu 26 Aoû - 1:01

jabuticaba a écrit:
Cristobal , ton copain fait bien de rentrer en Belgique . Il se passe en ce moment des événements scandaleux au Brésil !
A Salvador , la préfecture a donné l´ordre de détruire la totalité des baraques de plages , 353 au total , sans aucunes indemnitées pour les personnes qui perdent leur gagne pain ! Evil or Very Mad

J'ai vu ça aussi... C'est nul. Ils vont sûrement remplacer ce petit commerce par des chaînes de restauration ou autres.... Toujours un peu la même chose partout. Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3202
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Jeu 26 Aoû - 1:17

javadd a écrit:
jabuticaba a écrit:
Cristobal , ton copain fait bien de rentrer en Belgique . Il se passe en ce moment des événements scandaleux au Brésil !
A Salvador , la préfecture a donné l´ordre de détruire la totalité des baraques de plages , 353 au total , sans aucunes indemnitées pour les personnes qui perdent leur gagne pain ! Evil or Very Mad

J'ai vu ça aussi... C'est nul. Ils vont sûrement remplacer ce petit commerce par des chaînes de restauration ou autres.... Toujours un peu la même chose partout. Mad

Ouais...comme ces baraques en bois qui décoraient les places pour le carnaval et longeaient le parcours, et qui furent interdites par la mairie à partir de 1998. Pourquoi ? Shocked








Pourquoi ? pour être remplacées par ça ! Evil or Very Mad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
javadd
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 2840
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/04/2007

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Jeu 26 Aoû - 10:36

Edifiant !!! Twisted Evil Trop nul !

Demandons le droit de vote pour la prochaine campagne électorale ! Avec tout le mal que l'on se donne pour la diffusion de la culture brésilienne dans le monde francophone, on a notre mot à dire, não ? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3202
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Jeu 26 Aoû - 11:38

Allez...pour être définitivement écœuré sur le sujet lisez ceci.
Bemvindo a Bahia ! En trois ans d'intervalle, j'ai été halluciné de voir le nombre de grattes ciel qui ont poussé ! Effarant ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zanzibar
Maître


Nombre de messages : 876
Age : 61
Localisation : Montreuil sur Gliese
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Jeu 26 Aoû - 15:52

Merci pour cette information. Ca me rappelera sûrement des souvenirs très forts et une marche de 20 kilomètres que j'avais fait avec des yeux emmerveillés.
C'était un dimanche et donc avec les voies de circulation livrées aux cyclistes et aux piétons; le bruit des voitures absent sur une longue partie du parcours.
Je ne peux parler de la plage en elle même, ni de la chaleur de l'eau ( juste touchée avec les doigts), mais franchement entre mon imaginaire et la réalité je n'ai pas été déçu. Ah ces trottoirs !!!
Certes je suis resté dans la superficialité des choses, mais j'ai compris pourquoi on parlait tant de ce lieu. Je suis loin d'être un spécialiste des plages, j'aime les lieux perdus le plus souvent, mais je crois que c'est parce ces plages vivent avec la population locale qu'elles sont si attractives.

Pour les différents point de vue sur la sécurité ou autres, je vais essayer d'y revenir un peu plus tard car pour les brésiliens de la classe moyenne ( en standarts européens) ou aisée ( pas riche non plus - en classification locale) que je connais, ceci est très important dans leur vie courante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristobal
Maître
avatar

Nombre de messages : 903
Localisation : La isla bonita
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   Jeu 26 Aoû - 18:37

J'ai vu aujourd'hui mon pote qui a passé des années à Salvador de Bahia. Derniers chiffres des morts violentes (armes blanches, armes à feu, etc.): 60 par semaine. Et encore, ça c'est la statistique officielle, inférieure à la réalité. Même sa femme, Bahianaise bon teint, ne supportait plus la violence, la misère, la crasse, le système éducatif à deux vitesses, la médecine réservée aux riches, etc. La famille est rentrée en Europe et n'a plus l'intention de retourner au Brésil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les plages des sixties, Copacabana .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plages des sixties, Copacabana .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Summer of the sixties sur Arte
» Escapade dans l'univers du rock'n'roll sixties motorisé
» Guitare des sixties
» johnny sixties par leloi
» SOIREE 100% SIXTIES VENDREDI 16 MAI à LYON!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du Brésil :: Le café des musiciens :: Concerts, annonces et bons plans-
Sauter vers: