AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elomar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
charles
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3202
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Ven 27 Nov - 2:03

Silvio a écrit:
Je vous laisse découvrir
l'objet
brut
de mon engouement et de mes affres.

Cadê Faviela? Question

Elomar
Faviela (1983)
http://www.youtube.com/watch?v=d4wP5Ex--WU

Avec les merveilleuses peintures qui illustrent cette chanson, moi aussi j'ai été transporté. Smile J'ai hâte d'en comprendre les paroles.
Et puis j'ai découvert un peintre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Mar 1 Déc - 17:36

Zaraké a écrit:

Et puis ce type m'intrigue avec ce style aux accents médiévaux , unique au Brésil il me semble.
Quand je l'écoute, j'ai l'impression qu'il est une sorte de trait d'union, de passeur de mémoire entre l'époque lointaine des premiers colons venus d'Europe et le Brésil d'aujourd'hui.
Comme je ne comprends pas ses textes (qui semblent si difficiles à traduire), il est possible que je me trompe totalement sur les intentions du bonhomme.

Mais tant pis, à défaut il me reste la musique et l'imagination pour le reste .

Alors oui, je persiste et signe : j'aime Elomar et c'est toi qui me l'a fait découvrir .

Merci, Zaraké.
Ton intuition est juste,
tout ce que tu perçois dans ses textes et sa musique
en font en effet un passeur de mémoire et conservateur
en chef des derniers survivants-vivants de cette tradition
médiévale qui a trouvé refuge dans son Sertão idéel.

J'ai rarement autant trimé
que sur la traduction de Faviela
- bientôt achevée - Lol
texte pourtant si simple
et d'une rare beauté
se réclamant de la tradition orale
des humbles habitants du Sertão.

Ce texte me donne le vertige:
chaque vers au bord du précipice
s'ouvre sur un arrière-plan culturel
et conceptuel d'une grande richesse.
J'ai rarement rencontré
- sauf chez Guimarães Rosa -
cet incroyable mélange
d' extrême simplicité
et d'érudition parfaite.
Rolling Eyes


Guimarães Rosa (1908-1967)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Mer 2 Déc - 1:40

J'ai hâte de découvrir ce texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 6 Déc - 2:37


Sertão II - Telma Weber

Pour apprécier ce texte
et sans doute cette musique
il faut oublier toute urbanité
et toute forme de modernité.

Nous sommes au milieu de nulle part
en un temps incertain du temps d'avant
sur les Hautes Terres d'un Sertão
plus idéel que réel.

Un jeune homme
est envoyé par son père
rendre visite à sa marraine
dans un village lointain.

Les questions fusent
le jeune homme doit
rendre compte de sa
mission à son père.

Et puis il est venu demander
des nouvelles de Faviela
la jeune fille qui lui avait promis
- comme encre sur papier -
qu'elle l'attendrait jusqu'à son retour...

Merci à Lia Lol
de m'avoir tellement aidé
à pénétrer l'esprit de ce texte
par ses conseils avisés!

Faviela
http://www.youtube.com/watch?v=VcRnFdfuzSs



Carybé


A bença madia cabei de chegá
do rêno das pedra das banda de lá
meu pai mandô queu vince aqui te salvá
tomem queu subesse das nova di cá
de nada isquecesse de li priguntá

Bénis-moi marraine je viens d’arriver
du royaume des pierres des terres lointaines
mon père a demandé que je vienne ici te saluer
que je prenne aussi de tes nouvelles
et que je n’oublie pas de tout te demander

queu vince e viesse sem mais delatá
desse no qui desse preu li respostá
tem pressa das bota chapeu muntaria
apois qui amiã iantes de rompê o dia

que je vienne et reparte sans m’attarder
coûte que coûte je dois lui répondre
il est pressé d’avoir ses bottes son chapeau et sa monture
après-demain et avant que ne tombe le jour

vai junto c'as frota lá pras aligria
pras bespa das boda de caçula e fia
cum prijistença alembra qui é proxa
e já quaji Às porta a vinda do Grande
Rei Jesus o nosso Redentô

va avec tes amis et amuse-toi bien
aux noces de la plus jeune des filles
sans pour autant oublier que d’ici peu
on arrive au seuil de la naissance du Grand
Roi Jésus notre Rédempteur

manda priguntá se a vida
p'ressas banda miorô
é qui lá nos impedrado
nossa luita inté faiz dó

il veut aussi savoir si la vie
par ici s’est améliorée
car là où nous vivons
nous souffrons et peinons encore

se a fulô do gado
do gado maió
tombém das miunça
se as cria vingô

si du jeune bétail
du troupeau principal
et aussi des brebis
si les petits sont nés

da roça só indaga
das mendioca só
plantada na incosta
do mato-cipó

de la ferme il demande seulement
un peu du manioc
planté sur le côté
des hautes herbes

findo o priguntoro já torno a istradá
donde é o lavatoro dex' eu me banhá
a casa sutura sizuda as jinela
vejo a camaria de renda mais bela
da sala à cunzinha só inda nun vi ela
prigunto pru via daquela donzela

après ces questions je reprends la route
où est la salle d’eau que je me lave
la maison semble être en bon état
je vois le dessus de lit de belle dentelle
mais de la salle à la cuisine je ne l’ai pas encore vue
et veux aussi avoir des nouvelles de cette demoiselle

resposta madia cadê faviela
mia' alma duvia
qui hai arte do mal
mia' alma difia
margosa de fel
só faiz sete lua
qui li di o anel
jurô qui era mia
pru tinta e papel
foi no minguante dessa passada
tão de repente deu-se o sucesso
qui já nem guento mais essa dô

Dis-moi marraine où est Faviela
mon âme se doute
que l’art du mal est survenu
mon âme se méfie
amère de fiel
cela fait seulement sept lunes
que je lui ai donné l’anneau
je jure qu’elle était à moi
comme encre sur papier
c’est à la nouvelle lune l’an dernier
que tout à coup elle m’a aimé
que je ne supporte déjà plus cette douleur

vino dos cunfim da istrada
um mitrioso aqui posô
se arribô de madrugada
e faviela ai de mim levô!
tão linda tão bela
priciosa donzela
malvada malunga
culpada foi ela
jurô qui era mia
pru tinta e papel
foi imbora a ruia
ingrata e infiel

venu du bout de la route
un menteur est arrivé ici
venu par hasard un matin
et m’a volé Faviela !
si jolie et si belle
précieuse demoiselle
maudite irresponsable
la faute est à elle
je jure qu’elle était à moi
comme encre sur papier
elle a pris la route
ingrate et infidèle

A bença madia já torno a istradá
e tudo queu tinha pra li priguntá
mia'alma difia
margosa de fel
só faiz sete lua
qui li di o anel
jurô qui era mia
pru tinta e papel
foi imbora a ruia
ingrata e infiel

Bénis-moi marraine je reprends la route
voilà tout ce que j’avais à te demander
mon âme se méfie
amère de fiel
cela fait seulement sept lunes
que je lui ai donné l’anneau
je jure qu’elle était à moi
comme encre sur papier
elle a pris la route
ingrate et infidèle.


Carybé - Mulher no quarto


Dernière édition par Silvio le Dim 11 Déc - 2:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charles
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3202
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Lun 7 Déc - 0:35

Un texte magnifique. Et à lire les paroles en portugais, on comprend toute la difficulté que la traduction a dû représenter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Lun 7 Déc - 14:10

Elomar nous parle d'une terre ou la vie est imprégnée de dureté et de devoirs. C'est bien sur le Sertao , ce royaume de pierre, qui rend incertain le destin des hommes et ou même les serments d'amour les plus purs se diluent au gré du hasard dans l'immensité de l'espace.

Ainsi va la vie dans le Sertao en ce temps là : après le fol espoir d'une vie meilleure avec Faviela, on voit ce fils, accablé de chagrin et se sentant abandonné par son Créateur, reprendre par devoir les chemins de pierre qui le ramènent à la vie désespérante qu'il a toujours connu : la terre ingrate, l'isolement, la peine et la souffrance.



Magnifique !!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Mar 8 Déc - 0:24

Oui, Charles
c'est une langue difficile, mais magnifique
dans sa simplicité essentielle.

Fais l'expérience, comme je l'ai faite:
beaucoup de Brésiliens, même lettrés
ne comprennent rien à cette langue âpre!

Pour l'entendre
il faut être érudit
(ce n'est pas mon cas)
ou avoir gardé l'âme simple
et conviviale
des habitants du sertão
da Bahia.
Elomar est tout à la fois
l'un et l'autre je crois.





Mais pour traduire
- bougre de Français -
(que je suis)
c'est une autre histoire!
Et malgré tous mes efforts
je ne suis guère satisfait
du résultat final
qui ne sera jamais
qu'un succédané
du texte original!
Neutral




Oui, Zaraké,
ce que tu dis est beau
comme un texte médiéval:
"Elomar nous parle d'une terre ou la vie est imprégnée de dureté et de devoirs. C'est bien sûr le Sertão , ce royaume de pierre, qui rend incertain le destin des hommes et ou même les serments d'amour les plus purs se diluent au gré du hasard dans l'immensité de l'espace."

Je crois que tu es mûr désormais
pour lire João Guimarães Rosa!
mrgreen




Quant au sertão d'Elomar
attention de ne pas tomber
dans le piège du réalisme!
Evil or Very Mad

"[Elomar] se relaciona com dois sertões:
o de fora, real, ao alcance de todos,
e o de dentro, ou sertão profundo,
insólito e imaginário,
“um sertão de tempo pretérito”.
O artista “mora e demora” no sertão real,
mas é no sertão profundo que está sua oficina,
berçário de sonhos, obra e personagens."

"[Elomar] nous parle de deux sertões:
celui de dehors, réel, à la portée de tous,
et celui de l'intérieur, le sertão profond,
insolite et imaginaire,
"un sertão du temps prétérit".
L'artiste "habite et vit" dans le sertão réel,
mais c'est dans le sertão profond que se trouve son atelier,
berceau des rêves, de l'oeuvre et des personnages".



Dernière édition par Silvio le Dim 28 Fév - 2:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Mar 8 Déc - 12:50

Silvio a écrit:

Mais pour traduire
- bougre de Français -
(que je suis)
c'est une autre histoire!
Et malgré tous mes efforts
je ne suis guère satisfait
du résultat final
qui ne sera jamais
qu'un succédané
du texte original!
Neutral

Franchement, je me demande si l'on peut faire beaucoup mieux. En l'état, la traduction est déjà très évocatrice. Et tu as raison, le texte soutient la musique et réciproquement.

Donc bravo pour ce travail qui apparemment t'a demandé beaucoup d'efforts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Mar 8 Déc - 16:56

Silvio a écrit:

Je crois que tu es mûr désormais
pour lire João Guimarães Rosa!
mrgreen


Ce que dit Wikipedia de Grande sertão: veredas (Diadorim pour l'édition française) de João Guimarães Rosa :


João Guimarães Rosa

"...Grande sertão: veredas est l’oeuvre maîtresse de Rosa, que l’auteur appelait son « autobiographie irrationnelle », extraordinaire par son ampleur, sa structure, son souffle, son langage, sa multistratification, et par la pluralité des interprétations auxquelles il peut donner lieu : on a pu y voir une grande allégorie de la condition humaine, le considérer comme un roman philosophique, psychologique, initiatique, d’éducation, comme une épopée apparentée aux romans de geste, ou établir des parallèles avec les littératures et mythologies orientales. Mais rien n’interdit, en dépit de toutes ces strates interprétatives, de le lire aussi comme un roman d’aventures captivant, aux multiples péripéties, et au dénouement inattendu..."


Résumé du livre


A travers amours et guerres, envoûté par l'énigmatique Diadorim, évoquant toutes les aventures qui firent de lui un preux 'jagunço', un gardien de troupeaux, Riobaldo raconte les journées encore brûlantes passées de bataille en bataille, les longues chevauchées à méditer sur la vie et la mort, dans le décor aride du sertào, lieu de l'épreuve, de la révélation et de la confrontation à l'infini.

"...Brutal, tendre,
cordial, sauvage, vaste comme le Brésil lui-même", disait à propos de ce livre Jorge Amado, autre grand écrivain brésilien.
.."

Ça donne envie de le lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Mer 9 Déc - 1:13

Evocation de Guimarães Rosa
sur une musique de Elomar

Cantiga de amigo
http://www.youtube.com/watch?v=VH2eqREUF5g
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Mer 9 Déc - 10:04

Zaraké a écrit:
Silvio a écrit:

Je crois que tu es mûr désormais
pour lire João Guimarães Rosa!
mrgreen


Ce que dit Wikipedia de Grande sertão: veredas (Diadorim pour l'édition française) de João Guimarães Rosa :

je l'ai commandé au Père Noel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 13 Déc - 0:50


Juraci Dórea
A infância do Centauro (2007)
L'enfance du Centaure



Elomar
Fantasia leiga para um rio seco (1981)
Illustration de Juraci Dórea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 13 Déc - 13:20



Elomar
Auto da Caatingueira (1983)
Illustration de Juraci Dórea


Elomar cancioneiro
http://www.youtube.com/watch?v=DTSRedqYc2s


Un beau cadeau pour les fêtes:


Elomar concioneiro (2008)
Coffret contenant 14 cahiers avec 49 partitions et textes, un album photo de 80 pages, un livre sur l'oeuvre et l'univers sonore du compositeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 13 Déc - 13:49

Belle idée de cadeau pour un guitariste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 31 Jan - 2:09

Si Elomar
se trouve répertorié
dans la rubrique
"Samba, choro, forró, classique ou autres..."
c'est pour moi un signe
un signe plutôt positif
de l'impossibilité
de toute classification
à son égard.

Il ne connait pas les sentiers
battus
courus
et parcourus
par tous les prétendants
à la succession
d'autres chanteurs
par les kyrielles de suiveurs
d'autres styles
et flopées d'imitateurs
d'autres voix
qui se délectent
comme sauterelles
du champ du voisin
Question
mais il trace
comme un paysan
derrière sa charrue
le sillon
généalogique
qui d'hier
à aujourd'hui
constitue
sa ligne de vie
unique
comme au creux de la main
chacun en possède une.

Hommage à Elomar Figueira de Mello
Gratidão, pour orchestre et choeur,
fragment n°3 de son Antiphone Sertani.
http://www.youtube.com/watch?v=ReEnAS84fb8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 28 Fév - 1:45




Elomar
Noite de Santos Reis
Nuit des Rois Mages
(Épiphanie)
http://www.youtube.com/watch?v=xw7-069sThI


I - Entrada
Meu patrão minha sinhora
Meu patrão minha sinhora
Cum licença de meceis
Nóis cheguemo aqui agora
Viemo nunciá o Santo Reis
Viemo nunciá o Santo Reis

I - Ouverture
Maître et Maîtresse
Maître et Maîtresse
Avec votre permission
Nous voici maintenant ici
Pour annoncer les Rois Mages
Pour annoncer les Rois Mages

II - Louvação
São José Virge Maria
São José Virge Maria
Vai um jumentin também
Vai um jumentin também
Pirigrinamo os três
Pirigrinamo os três
Nas istrada de Belém
Nas istrada de Belém

II - Louange
Saint Joseph Vierge Marie
Saint Joseph Vierge Marie
Avec un âne aussi
Avec un âne aussi
Ils ont suivi tous les trois
Ils ont suivi tous les trois
La route de Belém
La route de Belém

O sinhô com sua Dona
O sinhô com sua Dona
Tem nessa casa um tisôro
Tem nessa casa um tisôro
Os filhos qui istão durmino
Os filhos qui istão durmino
Vale mais qui prata e ôro
Vale mais qui prata e ôro

Le seigneur et sa Femme
Le seigneur et sa Femme
Ont dans cette maison un trésor
Ont dans cette maison un trésor
L'enfant qui dort
L'enfant qui dort
Vaut plus qu'argent et or
Vaut plus qu'argent et or

Oi lá vai os Três Rei Mago
Oi lá vai os Três Rei Mago
Cum a estrêla de guia
Cum a estrêla de guia
Visitano na capela
Visitano na lapinha
O Minimo qui nascia
O Minimo qui nascia

Voici venus les Trois Rois Mages
Voici venus les Trois Rois Mages
Guidés par l'étoile
Guidés par l'étoile
Pour voir dans la chapelle
Pour voir dans sa crèche
L'Enfant qui vient de naître
L'Enfant qui vient de naître

III - Aleluia
Na palha o boi parou de remoer
O carneiro na eira mugiu
O burro levantou quando Jesus nasceu
E os pastores na guarda deram Glória a Deus
Aleluia... aleluia... aleluia
O cego viu o côxo caminhou
O mudo de nascença falou
Quando Jesus andou aqui
Jesus o Bom Pastor da casa de David
Aleluia... aleluia... aleluia

III - Alléluia
Dans sa paille le boeuf a cessé de ruminer
Le mouton dans son enclos a bêlé
L'âne s'est levé quand Jésus est né
Et les bergers de garde ont rendu Gloire à Dieu
Alléluia...alléluia...alléluia
L'aveugle a vu le boiteux a marché
Le muet de naissance a parlé
Quand Jésus est venu ici
Jésus le Bon Pasteur de la maison de David
Alléluia...alléluia...alléluia



Les Rois Mages à Bethléem (Belém)

« Ils entrèrent dans la maison, trouvèrent l'enfant avec Marie, sa mère, et, se prosternant, ils l'adorèrent ;
puis, ouvrant leurs trésors, ils lui offrirent des présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe. » (Matthieu, II:11.)


Dernière édition par Silvio le Lun 25 Juin - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 28 Fév - 13:46

Trés belle chanson biblique de Maitre Elomar. N'est ce pas une évocation du millénarisme enraciné au Sertão, prophétisant le retour de Jésus sur la terre Brésilienne (..Ils ont suivi tous les trois la route de Belém....) ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Mer 24 Mar - 23:58

Zaraké a écrit:
Trés belle chanson biblique de Maitre Elomar. N'est ce pas une évocation du millénarisme enraciné au Sertão, prophétisant le retour de Jésus sur la terre Brésilienne (..Ils ont suivi tous les trois la route de Belém....) ?


Quem sabe?
Lol

Belle chanson natale
et biblique en effet!
Very Happy

Proche de l'enfance
et de la foi
chrétienne
dans laquelle
se reconnait
Elomar
Shocked

Mais le millénarisme
qui suppose l'Apocalypse
et l'arrivée du Millenium
c'est une autre histoire...

et je doute sincèrement
que cette chanson ne soit
autre chose qu'une célébration
du Mystère
de la naissance de l'enfant-Roi
devant lequel
s'inclinent en Trinité les trois Rois
Mages
guidés
vers
lui
par
l'étoile
de
Belém.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Un peu de musique d'Elomar   Dim 9 Mai - 19:26

Ça fera peut être venir Silvio:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Sam 22 Mai - 21:47


La caatinga vue de la Casa dos Carneiros


Elomar est intraitable
sur les droits d'auteur
et sur son droit à l'image:
il a fait effacer de You Tube
tous les extraits que j'aimais
et que j'avais postés ici-même.
Sad

Concert inaugural de sa fondation:
Là na Casa dos Carneiros
http://www.youtube.com/watch?v=A6QKAOKCkxg


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Sam 22 Mai - 21:56

Silvio a écrit:



Elomar est intraitable
sur les droits d'auteur
et sur son droit à l'image:
il a fait effacer de You Tube
tous les extraits que j'aimais
et que j'avais postés ici-même.
Sad


Oui, j'ai remarqué ça. J'ai eu toutes les peines du monde à trouver le titre du post précédent. Je trouve ça un peu dommage. Qu'il protège ses œuvres, je comprends ça, mais ce serait bien qu'il en laisse quelques unes en "libre service" sur youtube pour ceux qui, au delà du Brésil, veulent le découvrir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 6 Juin - 17:56



Elomar
O Violeiro
http://video.google.com/videoplay?docid=-407561526357071519#


Tramas do Sagrado (2007)
http://www.youtube.com/watch?v=xTSsxWwLnak


Première partie.

Je dirais que non.

Je dis que
face au harcèlement
à la violence
et à l'indignité
-parce que les puissants
les riches
l'ordre "systémique" contemporain
ignorent
la miséricorde -
j'attire l'attention des jeunes:
-restez éveillés
soyez attentifs
à ce qu'on vous propose -
parce qu'en vérité
le monde avance
à une vitesse exponentielle
vers l'abysme.

Abysme en ce sens
qu'on recherche
la consécration
de la servitude
de l'esclavage de l'être
l'esclavage de la machine
commandée par un cerveau supérieur
dont je n'ai pas besoin de citer le nom.

Alors, j'attire l'attention des jeunes:
-soyez attentifs
aux sentinelles
aux paratonnerres
de la société -
nous sommes les nouveaux poètes
les poètes purs
-restez attentifs à nos messages
parce que nous sommes peu nombreux-
j'ai beaucoup réfléchi à cela
nous sommes seulement 1%
parmi les 6 milliards d'hommes
qui composent l'humanité

parce qu'en vérité
on nous propose
l'esclavagisme planétaire
au moyen d'Internet
du néolibéralisme
de modèles formules et clichés
comme la globalisation
on appelle tout le monde
à la servitude
à l'esclavage
de la pensée
du rêve
et eux
les seigneurs du monde
au nombre de six
ils nous proposent
de passer sous leur égide
sous leur domination
et mon conseil est le suivant:
-fuyez!
réfléchissez!
informez-vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 29 Aoû - 21:35


Cartas Catingueiras - 1983


La suite du soliloque
de l'ermite du sertão....
Shocked

Tramas do Sagrado (2007)
http://www.youtube.com/watch?v=xTSsxWwLnak

2e partie
(A partir de 2' 05")

Bien,
je ne dis pas ici qu'il s'agit
de tout détruire ou saccager
parce qu'il est clair que même
dans l'ornière
sur les détritus
naissent aussi des fleurs
- la citrouille plonge ses racines dans les ordures -
une fleur jaune nait
et devient une citrouille
qui nourrira quelqu'un,
et parmi tous ces médias planétaires
quelque chose de bien et de bon
doit probablement exister,
mais la plupart d'entre eux
préfèrent le Mal
parce qu'en vérité
les moyens de communication
sont entre les mains
de malfaisants.

Et je recommande,
à ceux qui m'interrogent
"Elomar, comment y échapper?"
C'est simple,
il n'y a qu'une seule façon.

Il y a la Bhagavad-Gîtâ
des Indiens
Il y a le Livre des Morts
des hiérophantes égyptiens
Il y a le Coran
du Monde islamique
Il y a le Popol-Vuh
du peuple Maya
en Amérique centrale
Il y a la littérature classique
depuis les Grecs
les légendes grecques
le Panthéon grec et romain
Il y a la culture samourai
des orientaux
Il y a la culture
profondément disséminée
à notre époque
de Hermès Trismégiste
Il y a la Bible
La Parole
Le Verbe
du créateur des mondes
du créateur de l'homme
du seigneur de la vie et de la mort

Alors choisissons
Moi je ne peux
en tant que croyant en la Parole de Dieu
obliger
imposer
la foi
à quiconque.
Juste un détail
- parcourez tous ces textes
et tirez par vous-mêmes
vos propres conclusions.
Moi, j'ai choisi la Parole de Dieu.



Violeiro

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 57
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Jeu 2 Sep - 0:11


Cantoria 2 (1988)
Kuarup Discos


Cantiga de Amigo
(Elomar Figueira Melo)
Elomar, Xangai, Geraldo Azevedo, Vital Farias
http://www.youtube.com/watch?v=cOc_IOZScLE


Lá na Casa dos Carneiros onde os violeiros
vão cantar louvando você
em cantiga de amigo, cantando comigo
somente porque você é
minha amiga mulher
lua nova do céu que já não me quer
Dezessete é minha conta
vem amiga e conta
uma coisa linda pra mim
conta os fios dos seus cabelos
sonhos e anelos
conta-me se o amor não tem fim
madre amiga é ruim
me mentiu jurando amor que não tem fim
Lá na Casa dos Carneiros, sete candeeiros
iluminam a sala de amor
sete violas em clamores, sete cantadores
são sete tiranas de amor, para amiga em flor
qui partiu e até hoje não voltou
Dezessete é minha conta
vem amiga e conta
uma coisa linda pra mim
pois na Casa dos Carneiros, violas e violeiros
só vivem clamando assim
madre amiga é ruim
me mentiu jurando amor que não tem fim
Lá na Casa dos Carneiros, sete candeeiros
iluminam a sala de amor
sete violas em clamores, sete cantadores
são sete tiranas de amor, para amiga em flor
qui partiu e até hoje não voltou
Dezessete é minha conta
vem amiga e conta
uma coisa linda pra mim
conta os fios dos seus cabelos
sonhos e anelos
conta-me se o amor não tem fim
madre amiga é ruim
me mentiu jurando amor que não tem fim
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Ven 3 Sep - 20:14

Tu trouves encore du Elomar sur youtube? A un moment, il n' y avait plus rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elomar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elomar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du Brésil :: Musiques du Brésil :: Samba, choro, forró-
Sauter vers: