AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elomar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Lun 9 Juil - 7:07

Zaraké a écrit:
Pourquoi j'aime ça (et particulièrement celle la) ?

Very Happy

Sans doute
parce que tu sais reconnaître
sous l'écorce du temps
qui passe sans saveur
la sève de vie
qui rafraîchit
les plus assoiffés
d'entre nous
Lol



Dernière édition par Silvio le Lun 9 Juil - 7:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Lun 9 Juil - 7:17



Elomar Figueira
Cavaleiro do São Joaquim
(Chevalier de São Joaquim)
http://www.youtube.com/watch?v=Wv4Dflp0ZTU

Caminhando eu vou
Nesta estrada sem fim
Levando meu mocó de saudade e esperanças
Que a vida juntou pra mim
E no peito uma dor sem fim


Je vais cheminant
Sur cette route sans fin
Emportant le ballot de souvenirs et d'espoirs
Que la vie m'a donné
Et dans le coeur une douleur sans fin

Lembro de uma canção
Que ela cantava pra mim
Um trem numa estação
que partiu levando o bem derradeiro
e só deixou no meu peito uma grande dor


Je me souviens d'une chanson
Qu'elle chantait pour moi
Un train dans une gare
qui s'en est allé en emportant mon dernier bien
et a seulement laissé dans mon coeur une grande douleur

Sonho que na derradeira curva do caminho
existe um lugar sem dor sem pedra sem espinhos
mas se de repente lá chegando não encontrar
seguirei em frente caminhando a procurar


Je rêve que dans la dernière courbe du chemin
il existe un lieu sans douleur sans pierre sans épines
mais si par hasard en arrivant là je ne le trouve pas
je continuerai droit devant jusqu'à ce que je le trouve

Caminhante tão só
Vejo a terra ruim
O sol tudo queimou
a lagoa virou pó
e os rebanhos estão caindo
vêm fugindo atrás de mim


Si seul sur la route
Je ne vois que le désert
Un soleil qui a tout brûlé
un lac de poussière
et des troupeaux désemparés
qui s'enfuient et me suivent

Cavandante eu sou
Por este reino sem fim
Meu cavalo voou
Procurando um lugar que minha avó contava pra mim
Meu menino do São Joaquim
Cavaleiro do São Joaquim


Chevalier à pied
Dans ce royaume infini
Mon cheval s'en est allé
A la recherche d'un lieu dont ma grand-mère me parlait
Mon petit enfant de São Joaquim
Chevalier de São Joaquim

Sonho que na derradeira curva do caminho
existe um lugar sem dor sem pedra sem espinhos.
Mas se de repente lá chegando não encontrar
seguirei em frente caminhando a procurar


Je rêve que dans la dernière courbe du chemin
il existe un lieu sans douleur sans pierre sans épines
mais si par hasard en arrivant là je ne le trouve pas
je continuerai droit devant jusqu'à ce que je le trouve

Caminhando eu vou
Nesta estrada sem fim
Levando meu mocó de saudade e esperanças
Que a vida juntou pra mim
E no peito uma dor sem fim
Cavaleiro do São Joaquim


Je vais cheminant
Sur cette route sans fin
Emportant le ballot de souvenirs et d'espoirs
Que la vie m'a donné
Et dans le coeur une douleur sans fin
Chevalier de São Joaquim
Mad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Sam 14 Juil - 8:22




Dans la vieille langue
sertaneja
dont il cultive l'art
et les secrets
comme autrefois
les enlumineurs
des Très Riches Heures
du Duc de Berry
Elomar nous livre ici
en somme
la quintessence
de son passage
sur cette terre
du sertão
sans fin.

Cantiga do Estradar
(Elomar Figueira Melo)
http://www.youtube.com/watch?v=DApsob0zz3g

Tá fechando sete tempo
qui mia vida é camiá
pulas istradas do mundo
dia e noite sem pará
Já visitei os sete rêno
adonde eu tia qui cantá
sete didal de veneno
traguei sem pestanejá
mais duras penas só eu veno
ôtro cristão prá suportá
sô irirmão do sufrimento
de pauta vea c'a dô
ajuntei no isquicimento
o qui o baldono guardô
meus meste a istrada e o vento
quem na vida me insinô


vô me alembrano na viage
das pinura qui passei
daquelas duras passage
nos lugari adonde andei
Só de pensá me dá friage
nos sucesso qui assentei
na mia lembrança
ligião de condenados
nos grilhão acorrentados
nas treva da inguinorança
sem a luiz do Grande Rei


tudo isso eu vi nas mia andança
nos tempo qui eu bascuiava
o trecho alei
tô de volta já faiz tempo
qui dexei o meu lugá
isso se deu cuano moço
qui eu saí a percurá
nas inlusão que hai no mundo
nas bramura qui hai pru lá
saltei pur prefundos pôço
qui o Tioso tem pru lá
Jesus livrô derna d'eu môço
do raivoso me paiá
já passei pur tantas prova
inda tem prova a infrentá
vô cantando mias trova
qui ajuntei no camiá
lá no céu vejo a lua nova
cumpaia do istradá


ele insinô qui nois vivesse
a vida aqui só pru passá
nois intonce invitasse
o mau disejo e o coração
nois prufiasse pra sê branco
inda mais puro
qui o capucho do algudão
qui nun juntasse dividisse
nem negasse a quem pidisse
nosso amô o nosso bem
nossos terém nosso perdão
só assim nois vê a face ogusta
do qui habita os altos ceus
o Piedoso o Manso o Justo
o Fiel e cumpassivo
Siô de mortos e vivos
Nosso Pai e nosso Deus
disse qui havéra de voltá
cuano essa terra pecadora
marguiada in transgressão
tivesse chea de violença
de rapina de mintira e de ladrão


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 5 Aoû - 5:29

A la lettre E je lis:
Excelência

"L'excelência (ou incelência) est un chant funèbre, monotone, et sans accompagnement musical, qui magnifie les obsèques.
Il adresse un adieu à celui ou celle qui s'en va....
Le chant accueille le défunt dans le pays de la mort. Il s'adresse à celui qui se présente aux portes du néant: "Entrez, Excellence!"
Oui, Excellence, parce que les hommes ou les femmes, quand ils meurent, méritent tous d'être nommés respectueusement Vossa Excelência - "Votre Excellence". Tous, ils sont des princes, des excellences, même les pauvres et les sans-terre, et même les escrocs et les méchants, même les putes et même les rois, et les souverains pontifes et les ivrognes et les dépenaillés, tous, ils reçoivent la même invite solennelle et respectueuse: "Entrez, Excellence!"

...le chant brésilien de l'Excelência fait écho au rituel des rois de France. Il dit que le plus dérisoire des chrétiens morts est un prince, une Excellence.
Le rite funèbre français dit que le roi, à l'orée de la mort, n'est plus un prince mais un simple chrétien.
J'ai pu entendre une fois, dans un village du Maranhão, le chant Excelência.
Il était beau et comme le désert."
Gilles Lapouge - Dictionnaire amoureux du Brésil (2011)



Edvard Munch - Amor e Dor - O Vampiro (Amour et Douleur - Le Vampire) - 1894


Incelença pro amor retirante
(Lamentation pour un amour qui s'en va)
(Das barrancas do Rio Gavião - 1973)
http://www.youtube.com/watch?v=nIBYe_ylldQ

Vem amiga visitar
A terra, o lugar
Que você abandonou
Inda ouço murmurar
Nunca vou te deixar
Por Deus Nosso Senhor
Pena cumpanheira agora
Que você foi embora
A vida fulorô


Viens mon amie revoir
La terre, le lieu
Que tu as abandonné
Je t'entends encore murmurer
Jamais je ne te quitterai
Devant Dieu notre Seigneur
Dommage douce amie maintenant
Que tu es partie
La vie a fleuri

Ouço em toda noite escura
Como eu a tua procura
Um grilo a cantar
Lá no fundo do terreiro
Um grilo violeiro
Inhambado a procurar


J'écoute chaque nuit obscure
Alors que je la cherche en vain
Un grillon qui chante
Là tout au fond du terrain
Un grillon violeux
Qui devient fou de chercher

Mas já pela madrugada
Ouço o canto da amada
Do grilo cantador
Geme os rebanhos na aurora
Mugindo cadê a senhora
Que nunca mais voltou


Mais au petit matin
J'entends le chant de l'aimée
Du grillon chanteur
Et le troupeau qui mugit à l'aube
Pour demander où se trouve la maîtresse
Qui n'est jamais revenue
Shocked

Faz um ano em janeiro
Que aqui pousou um tropeiro
O cujo prometeu
De na derradeira lua
Trazer notícia tua
Se vive ou se morreu
Derna aquela madrugada
Tenho os olhos na istrada
E a tropa não voltou


Cela fera un an en janvier
Qu'est venu ici un vacher
Lequel a promis
Avant la dernière lune
De me rapporter de tes nouvelles
Si tu es en vie ou déjà morte
Et depuis ce matin-là
Je garde les yeux sur la route
Mais il n'est pas revenu
Mad

Ao sinhô peço clemença
Num canto de incelença
Do amor que ritirou


Au Seigneur je demande clémence
En un chant de lamentation
Pour l'amour qui s'en est allé.
Rolling Eyes



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Mer 8 Aoû - 6:51



Il faut patiemment
même en haute sécheresse
planter une à une
les graines prometteuses
qui donneront
selon la pluie
selon le vent
du bon grain
ou de l'ivraie
et tout cactus
qui sait rester
droit face au
soleil brûlant
sait bien que
patience est
mère
d'espérance
pour les temps
obscurs
qui naissent
à chaque
aurore
Rolling Eyes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Lun 27 Aoû - 8:01



Elomar
Retirada
http://www.youtube.com/watch?v=n8k0-S5oJR8


Vai pela istrada enluarada
Tanta gente a ritirar
Levando só necessidade
Saudades do seu lugar


Il passe sur la route éclairée par la lune
Tant de monde en partance
Qui n'emporte que la douleur
Et la saudade de la terre natale

Esse povo muito longe
Sem trabalho, vem prá cá
Vai pela istrada enluarada
Com tanta gente a ritirar
Rumano para a cidade
Sem vontade de chegar


Ce peuple s'en va au loin
Sans travail, vers ailleurs
Il passe sur la route éclairée par la lune
Avec tant de monde en partance
S'éloignant vers la ville
Sans envie d'y arriver

Passa dia, passa tempo
Passa o mundo devagar
Lembrança passa com o vento
Pidindo não ritirar


Passe le jour, passe le temps
Passe le monde lentement
Le souvenir passe avec le vent
Qui supplie de ne pas partir

Tudo passa nesse mundo
Só não passa o sofrimento
Vai pela istrada enluarada
Com tanta gente a ritirar
Sem saber que mais adiante
Um ritirante vai ficar


Tout passe en ce monde
Seule ne passe pas la souffrance
Elle passe sur la route éclairée par la lune
Avec tant de monde en partance
Sans savoir qu'un peu plus loin
Un partant s'arrêtera

Se eu tivesse algum querer
Nesse mundo de ilusão
Não deixava que a saudade sociada cum penar
Vivesse pelas estradas do sofrer a mendigar
Vai pela estrada enluarada
Com tanta gente a ritirar
Levando nos ombros a cruz
Que Jesus deixou ficar


Si j'avais quelque désir
Dans ce monde d'illusion
Je ne permettrais pas que la saudade unie à la peine
Vive sur les routes de la douleur en mendiant
Elle passe sur la route éclairée par la lune
Avec tant de monde en partance
Et porte sur ses épaules la croix
Que Jésus nous a laissée

Eu não canto por soberba
Nem tanto por reclamar
Em minha vida de labuta
Canto o prazer, canto a dor
Que as beleza devoluta
Que Deus no sertão botou
Vai pela estrada enluarada
Com tanta gente a ritirar
Passando com taça e veno
Bebendo fé e luar


Je ne chante pas par orgueil
Ni même tant pour me plaindre
Dans ma vie de lutte
Je chante le plaisir, je chante la douleur
Et les beautés désertes
Dont Dieu a gratifié le sertão
Il passe sur la route éclairée par la lune
Avec tant de monde en partance
Il passe avec une coupe et du vin
Il boit la foi et le clair de lune



Istrada enluarada
(Estrada enluarada)


Dernière édition par Silvio le Sam 22 Déc - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Jeu 20 Déc - 8:43



Elomar
Um Cavaleiro na Tempestade
(Un Chevalier dans la Tourmente)
https://www.youtube.com/watch?v=qnwqQXNqhQI

- Quem é quem chega a estas horas
que insiste a demora
na porta a bater?
bandidos vagam às escuras
da noite à procura
de quem mal fazer


- Qui arrive à cette heure
et insiste si longtemps
à frapper à ma porte?
Les bandits profitent des ombres
de la nuit pour tramer
leurs sombres projets.

- abrí-me a porta ó senhora
um instante é a demora
só enquanto sossega
o corcel que transporta-me
através de tempos espaços e eras
sem poder negar a animal condição
medo ao fulgir do raio
e o rugir feroz do trovão
não temais pela donzela
da alcova as janelas travadas estão
o perigo é a descrença
e o inimigo avança
num mundo em falência
abrí-me senhora
porta ou consciência
não ouves cá fora
o rugir do trovão?


- Ouvrez-moi la porte ó Gente Dame
un instant sera suffisant
juste le temps que se repose
le coursier qui me transporte
au travers des temps des espaces et des âges
Sans pouvoir nier ma condition animale
je crains la lueur de l'éclair
et la fureur du tonnerre
ne craignez rien pour la Demoiselle
qui dort dans l'alcôve car les fenêtres sont closes
le danger est la défiance
et l'ennemi progresse
dans un monde en faillite
Ouvrez-moi Gente Dame
la porte ou la conscience
n'entendez-vous pas au dehors
le rugissement du tonnerre?

- buscam na noite os morcegos
sem trégua e sossego
o sangue a volar
em forma de anjo os demônios
com ardis mais medonhos
nos tentam enganar


- les chauve-souris cherchent la nuit
sans répit ni repos
du sang en volant
travestis en anges les démons
par les stratagèmes les plus effrayants
tentent de nous tromper
Shocked

- saí de vossos cuidados
por armas não porto
nem punhais nem dardos letais
só a espada de luz
a palavra do Sagrado Mestre
que vos acalenta
em vossas aflições
que bane a insegurança
respondo a paz nos corações


- oubliez toutes vos préventions
car je ne porte pas d'armes
ni poignards ni lances létales
mais seulement l'épée de lumière
et la parole du Saint Seigneur
qui vous soulage
de vos afflictions
et vous protège de toute crainte
je réponds de la paix dans vos coeurs

- mesmo em face à tempestade
é uma temeridade
vos a porta abrir
vejo a tormenta já é finda
no vadis ainda mais eu quero ouvir


- même en pleine tempête
c'est grande témérité
de vous ouvrir la porte
je vois que la tempête va bientôt passer
partez donc je ne veux plus rien entendre

- eis que é cessada a procela
vou indo embora
ao lume da estrela
meu nome? Se importa
assenteis nos livros
de anais desta Casa
quem em noite varrida
pela tempestade
negastes guarida
aos guardiões da vida
a Fé e a Esperança
e a própria Caridade


- voici qu'a cessé la bourrasque
je vais m'en aller
à la clarté de l'étoile
Mon nom? S'il vous importe
inscrivez sur les livres
d'annales de cette Maison
qu'en cette nuit furieuse
tu as refusé un abri
aux gardiens de la vie
à la Foi et à l'Espérance
et à la Charité elle-même.
Arrow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 30 Déc - 22:55


Elomar - Des Confins du Sertão

Pouvoir de transfiguration
de quasi illumination
de transmutation
du sable
en or
Elomar
n'est jamais aussi
Souverain
que quand
il suit
les pistes
de son Sertão
mythologique.

Na estrada das areias de ouro
(Sur la route des sables d'or)
http://www.youtube.com/watch?v=eQTRYiKVEpw

Lá dentro no fundo do sertão
Tem uma estrada
das areias de ouro
Por onde andaram
Outrora senhores-de-engenho
E de muitas riquezas
Escravos e Senhoras
Naquelas terras imensas
De Nosso Senhor


Là au fin fond du sertão
Il existe une route
de sables d'or
Par où passèrent
Autrefois les seigneurs de la terre
Et de nombreuses richesses
Esclaves et Grandes Dames
Sur les terres immenses
De Notre Seigneur

Lá dentro no fundo do sertão
Tem uma estrada
das areias de ouro
E contam que em noites
De lua pela estrada encantada
Uma linda sinhazinha
Vestida de princesa
Perdida sozinha vagueia
Pelas areias
Guardando o ouro
De seu pai, seu senhor
Aquele fidalgo
que o tempo levou
Pras bandas do mar de pó


Là au fin fond du sertão
Il existe une route
de sables d'or
Et on dit que les nuits
De lune sur la route enchantée
Une belle Demoiselle
Aux habits de princesse
Perdue et solitaire erre
Sur les sables
Pour veiller l'or
De son père, son seigneur
Ce gentilhomme
que le temps a emporté
Vers les dunes de la mer de poussière

E hoje que tudo passou
A linda sinhazinha
Encantada ficou
Lá dentro no fundo do sertão
Na estrada
das areias de ouro


Et aujourd'hui que tout est passé
La belle Demoiselle
Est restée à jamais
Là au fin fond du sertão
Sur la route
des sables d'or



Lá dentro no fundo do sertão
Na estrada
das areias de ouro


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Sam 5 Jan - 20:50


Camillo de Jesus Lima
(1912-1975)

Hommage de Elomar Figueira Melo
au poète Camillo de Jesus Lima
son ami.


Elomar
Incelença Para Um Poeta Morto
(Lamentation Pour Un Poète Mort)
http://www.youtube.com/watch?v=E7VrZf08-hY

Cantemo u'a incelença
prá êsse ilustre prufessô
qui nessa hora imensa
chegô aos pé do Criadô
choremo outra incelença
pru grande meste da "Lição" *
de saudosa lembraça
in nosso coração
levanta é madrugada
os galo já cantô
qui sua "Viola quebrada" *
silenciosa ficô
segue a istrela de guia
nos campo do Siô
qui "A mão nevada e fria
da saudade" chegô


Nous chantons une lamentation
pour cet illustre professeur
qui à cette heure immense
est arrivé aux pieds du Créateur
nous pleurons une autre lamentation
pour le grand maître de la "Leçon" *
et pour sa mémoire nostalgique
au fond de notre coeur
le jour vient de se lever
et le coq a déjà chanté
mais sa "Guitare brisée" *
est restée silencieuse
il suit l'étoile filante
dans les champs de Sion
car "La main humide et froide
de la saudade" est arrivée

um canto de incelença
na Casa do Rei Salomão
cântaro os cumpaiêro
cum as ispada na mão
levanta é madrugada
os galo já cantô
qui sua "Viola quebrada" *
silenciosa ficô
segue a istrela de guia
nos campo do Siô
qui "A mão nevada e fria
da saudade" chegô


un chant de lamentation
dans la Maison du Roi Salomon
chanté par ses compagnons
l'épée à la main
le jour vient de se lever
et le coq a déjà chanté
mais sa "Guitare brisée" *
est restée silencieuse
il suit l'étoile filante
dans les champs de Sion
car "La main humide et froide
de la saudade" est arrivée

"Lição" * / "Viola quebrada" *
Lecon * / Guitare brisée *:
oeuvres poétiques majeures
de Camillo de Jesus Lima




Dernière édition par Silvio le Dim 3 Fév - 9:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaraké
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 4239
Age : 66
Localisation : Toulouse (région)
Date d'inscription : 06/11/2006

MessageSujet: Re: Elomar   Sam 5 Jan - 23:27

Superbe lamentation !

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 6 Jan - 1:10

Zaraké a écrit:
Superbe lamentation ! Very Happy

Tu l'as dit
avant que le coq
ne chante!
Lol

Elomar (ao vivo)
Incelença Para um Poeta Morto
(Lamentation Pour un Poète Mort)
http://www.youtube.com/watch?v=uWYbYHSzBEI


Lição
(Leçon)
Camillo de Jesus Lima

Mestre,
Que hei de fazer, quando os pássaros cantarem
Vendo o sol, - rei do fogo, - a dourar a montanha?
É preciso que eu seja uma sombra- eu tão moço?
Hei de ser triste em meio a alegria tamanha?


- Filho,
Essa voz
que quer cantar a vida
Não a sufoques nunca na garganta.


- Mestre,
E que hei de fazer quando os pássaros cantarem?


- Canta!

- Mestre,
E se um dia o amor, - esse veneno lento,
Àspero como a penha e macio como o lírio,
Vezes tranquilo como o céu, vezes violento
Como o mar, como os leões, como o delírio!
- E se um dia o amor me aparecer?


- Enfrenta-o.
Avança para o amor se o amor te reclama.


- Mestre,
E que hei de fazer ante o amor, se vencido?


- Ama!

- Mestre,
Se um dia, - ai como é triste este caminho!
- Alguém vier para mim, - velho, moço, criança,
Coração sem amor, boca sem pão, ave sem ninho?


- Dá-lhe a alma, que é calor. Dá-lhe esperança.

- Mestre,
E onde irei buscar alma, - essa alma que aquece?
E essa esperança, - ela que alenta e revigora?


- Filho,
Tudo em ti mesmo está. Vem de ti. Ouve:
Chora!


- Mestre,
Se a terra adusta, do sol cruel martirizada,
Ventre ancioso a esperar um alguém que a fecunda,
Chamar por mim, como a mulher amada,
Prometendo a riqueza, o conforto, a fortuna?


- Filho,
Levanta.
Reteza os teus músculos. Malha.
Cava. Sua. Fecunda a terra e criarás um mundo.
Trabalha!


- Mestre,
Se um dia, os déspostas malditos
Desejarem fechar a minha boca
Para que eu não grite mais, não clame mais?
Mestre, meus pensamentos e meus brados
São livres - como os vendavais!
Mestre, se êsse monstros a minha liberdade
Querem ver cativa? Na hora ingrata,
Mestre, na hora tremenda, que farei?


- Mata!

- Mestre,
Se um dia, enroquecer-se a minha voz que canta?
Se um dia, envelhecer meu coração que ama?
Se um dia, emperdernir-se a minha alma que chora?
Se um dia, cansarem-se meus braços que trabalham?
Se um dia, eu não tiver coragem de matar
Para que a Liberdade não pereça?
Mestre, que ei de fazer? que serei eu na terra?
Fala! de tua boca a verdade dimana,
Como um leite sagrado,
Bálsamo suave que de teus lábios escorre


Mestre,
Tudo acabado, eu só eu sem nada, eu cativo.
Mestre,
Que hei de fazer escuta. Filho


- Morre!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boebis
Habitué
avatar

Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Elomar   Mar 8 Jan - 14:29

C'est très beau. Je n'ai qu'écouté les vidéos youtube mais il faut absoluement que j'écoute les albums complets! C'est chouette de pouvoir encore découvrir des grands artistes qui sortent des styles connus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bonjoursamba.tumblr.com/
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 3 Fév - 10:22

Boebis a écrit:
C'est très beau....

Peu de qualificatifs
peuvent rendre compte
de l'incroyable pureté
de l'oeuvre solitaire
d'Elomar
qui plonge ses racines
profondes
dans la terre ingrate
du sertão spirituel
pour en retenir
la quintessence
comme les poissons
qui ont goûté l'air
au bout d'un hameçon
quand ils retrouvent l'eau
- leur élément -
ne gardent en mémoire
que lumière et suffocation
et un peu de sel amer
au bord de la bouche
comme nous
devant la nuit et l'abandon.



Elomar
Deserança
https://www.youtube.com/watch?v=LzQB6HdCSm0

Já não sei mais o que é fazer contas
Até já perdi as contas
Dos cantos dos rios das contas
Que meu peito amor, cantou
Perdido de amor por ti


Já nem me lembro quantas cantigas
Quantas tiranas amiga
Na viola padeci
Também não sei mais quantos foram
Os luares que passaram
Pelo vão dessa janela
Indagando suplicantes
Frios, pálidos, dementes,
Onde anda a amiga aquela


Vieste de longe eras tão linda
Como se hoje lembro ainda
A mansitude da manhã
Foi tua vinda amiga vã
Doi-me no peito ao relembrar
Já não tem jeito a vida é vã
Qui diserança ó minha irmã
Mas apesar de tudo desfeito
De tanto sonho morto qui num tem mais jeito
Tombando a ladeira
Já pela descida
Na tarde da vida
Rompo satisfeito
Foste na jornada
A jornada perdida
Meu amor preterito mais que perfeito


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 7 Avr - 6:58



Pas loin de l'esprit testamentaire
d'un François Villon
qui se voyait déjà pendu au gibet:

Frères humains qui après nous vivez
N'ayez les cœurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous merci.


Pas loin non plus de la mort annoncée
de Eddard Stark, seigneur de Winterfell
qui attend sa dernière heure dans le donjon rouge.
prisonnier de la maison Lannister.

Et puis la mère
une icône en gloire
comme en un retable du moyen âge




Elomar
O Cavaleiro da Torre
(Le Chevalier de la Tour)
https://www.youtube.com/watch?v=AdhqtxIKziA


Fria e escura é a cela
e alta é a torre do castelo
mia madre mia querida
vou indagando às andorinhas
pra saber de tua vida
madre amiga e vida minha
ficou má ficou ruim
e nossa vida era tão linda
nos campos do São Joaquim
malas noites má drumida
oh madre querida
não esqueças de mim


Froide et obscure est la cellule
et haute est la tour du château
ma mère ma mère chérie
j'observe les hirondelles
pour avoir de tes nouvelles
mère aimée mère de ma vie
tout va de mal en pis
notre vie était si belle
dans les champs de São Joaquim
mes nuits sont d'insomnie
oh ma mère chérie
ne m'oublie pas

frio fome e sede
já nem sinto em noite escura
vou assentando nas paredes
do castelo das torturas
apagando as más lembranças
as ingratidões perjuras
luz do céu radiosa estrela
me alumia a noite escura
madre adonde anda ela
será qui à mia percura
oh madre querida
madre me jura


le froid la faim et la soif
je ne les sens déjà plus dans l'obscurité de la nuit
je les inscrits sur les murs
du château des tortures
et j'efface les mauvais souvenirs
les ingratitudes parjures
lumière du ciel radieuse étoile
illumine ma nuit obscure
mère là où elle me suit
sois le guide sur mon chemin
oh mère chérie
mère promets-le moi

madre eu te peço
não chore as penas minhas
nestes versos que te faço
nas asas das andorinhas
te confesso não mereço
teu amor oh madre minha
que te vi já vai bom tempo
já deves estar bem velhinha
ouça-me na voz dos ventos
nas asas das andorinhas
oh madre lamento
estás tão sozinha


mère je t'en prie
ne pleure pas pour mes peines
dans ces vers que j'écris
sur les ailes des hirondelles
je t'avoue que je ne mérite pas
ton amour oh ma chère mère
car je t'ai quittée depuis bien longtemps
et tu dois être bien vieille maintenant
écoute-moi dans la voix des vents
sur les ailes des hirondelles
oh ma mère je regrette
que tu sois si seule

vivendo da fé
a minha crença não se cansa
preso ao fio desta esperança
não tiro os olhos dos céus
confiante na Balança
que julga o inocente e o réu
eis que me torno uma criança
pra ver a Santa Face de Deus
madre a ti eu peço a bença
e que perdor os erros meus
oh madre querida
madre adeus


Je vis de ma foi
ma croyance ne se fatigue pas
pris au fil de cette espérance
je ne retire pas mes yeux du ciel
confiant en la Balance
qui juge l'innocent et le coupable
voici que je redeviens un enfant
pour voir la Sainte Face de Dieu
mère donne-moi ta bénédiction
et pardonne-moi mes erreurs
oh mère chérie
mère adieu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 28 Avr - 22:10




Elomar
Patra véa do sertão
https://www.youtube.com/watch?v=lPBA2WIIKho


Patra véa do sertão
terra donde eu nasci
teus campo de sequidão
me alembra otro sertão
qui a Sagrada Letra canta
bem muito lonjo daqui
pl’as banda da Terra Santa
nos campo de Abraão
no sertão do Rei Davi.


Vieille patrie du sertão
terre où je suis né
tes chemins d'errances
me rappellent un autre sertão
que le Livre Saint chante
très éloigné d'ici
aux confins de la Terre Sainte
dans les champs d'Abraham
dans le sertão du Roi David

Amanhã vô te dexá
por um tempo qui nem sei
Também se eu vô voltá
Sabe Deus isto num sei
Vô com o coração partido
aqui no peito firido
cuma qui apunhalado
Vô morá in terra longe
distante dos meus amado.


Demain je dois partir
pour un temps sans fin
Et si je dois revenir un jour
Dieu le sait mais pas moi
Je pars le coeur meurtri
dans ma poitrine blessée
transpercée d'une lame
Je vais vivre sur une terre lointaine
distante de ceux qui me sont chers

Estas lágrimas qui choro
derramadas no teu chão
mais priciosas do que o oro
não são lágrimas de choro não
não são salgadas nem doce
não são brancas são vermêa
cumo as brasas qu’incedea
a foguera de São João
priciosas são das vêa
lagrimas do coração


Ces larmes que je pleure
versées sur cette terre
sont plus précieuses que l'or
ce ne sont pas des larmes de pleurs
elles ne sont ni salées ni douces
elles ne sont ni blanches ni rouges
comme les braises allumées
par les feux de la Saint Jean
elle sont aussi précieuses que les veines
ces larmes du coeur
Shocked



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Dim 12 Mai - 22:23

Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?
et la soeur Anne répondit : Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie.
Lol


Elomar
Tão Tarde e Nem Sinal
(Si tard et aucun signe)
https://www.youtube.com/watch?v=izPxWTYS7Ps


DIUDURICO
Tão tarde e nem sinal
se quer dela chega
por que tanta demora
tanta por que será?
eu já nem vejo mais a hora
de mĩa senhora abraça
onde anda Maria
onde anda meu amô?
já se foi o dia
e ela num chegô
onde anda Maria
onde anda meu amô?


Si tard et aucun signe
de son arrivée
pourquoi tant de retard
que s'est-il passé?
je ne vois déjà plus l'heure
d'embrasser ma Dame
où est passée Maria
où est passé mon amour?
le jour s'est déjà enfui
et elle n'est pas arrivée
où est passée Maria
où est passé mon amour?

CORO DOS HOMENS
Paciência meu amigo
já acabou-se a demora
veja na ponta do terreiro
quem vem chegando agora.


Patience mon ami
ton attente est déjà terminée
vois au bout de la cour
qui arrive maintenant.

MENSAGEIRA
Não num sô Maria
num pôde ela vim
inscreveu u’a carta
e mandô pru mim
Não num sô Maria
num pôde ela vim


Non je ne suis pas Maria
elle n'a pas pu venir
elle a écrit une lettre
et te l'envoie par moi
Non je ne suis pas Maria
elle n'a pas pu venir

DIUDURICO
E agora cuma é
qui vamo nois fazê
analfabeto qui nois somo
ninguém aqui sabe a lê.


Et maintenant comment est-ce
que nous allons faire
analphabètes que nous sommes
personne ici ne sait lire

MÃE DE MARIA
Chama a prefessora
chama sem demora
tá lá na cunzinha
traga ela pra fora
chama Maria Helena
chama sem demora.


Appelle la professeur
appelle-la vite
elle est à la cuisine
fais la venir
appelle Maria Helena
appelle-la vite



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Mar 14 Mai - 8:13

Le sillon se trace
au soc de la charrue
et au cul du cheval
Lol


Elomar
Ária da Camarinha
https://www.youtube.com/watch?v=ndEueodbQY0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boebis
Habitué
avatar

Nombre de messages : 190
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Re: Elomar   Mer 22 Mai - 16:11

merci pour ces belles traductions silvio! Un plaisir de lire ta plume au service des ces grands noms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bonjoursamba.tumblr.com/
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Jeu 23 Mai - 5:47

Boebis a écrit:
merci pour ces belles traductions silvio! Un plaisir de lire ta plume au service des ces grands noms.

Merci à toi Boebis...
je fatigue tu sais...
et d'autres ailleurs
m'appellent.

Bientôt il faudra
probablement
trouver des relais.
Comment dit-on déjà?
Ah oui
des énergies nouvelles
des énergies renouvelables.
Very Happy

Bien à toi.

Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?
et la soeur Anne répondit : Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie.

Lol



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Lun 17 Juin - 5:31


Bandeira de Mello (1983)
Mula sem cabeça
Mule sans tête

La Grande Sécheresse du sertão
vue par Elomar de Melo.

Corban*
Elomar

São sete mil léguas
imendada de camin
prêsse mundão largo
sem portêra vem o fim
só vejo na terra a morte a rondá
peste mil infermidades
fome e guerra ai de mim

Ce sont sept mille lieues
ne formant qu'une seule route
et sur cette immensité infinie
sans clôture arrive la fin
je ne vois sur la terre que la mort alentour
la peste et mille infirmités
la faim et la guerre pauvre de moi

mil ventos da morte
estroncios letais
sete vacas magras
tragam as gordas nos currais
pelos sete cravos
das chagas do Siô
lastimo meus êrros
de grande pecadô
geme a terra ao rebentá das covas
branca e lira
mia noiva é a lua nova
ao sol peço clemença
qui esse chão quêma meus pé

mille vents de mort
particules létales
sept vaches maigres
envient les grasses dans leur enclos
par les sept clous
des plaies du Seigneur
je regrette mes erreurs
de grand pécheur
la terre gémit quand on creuse les tombes
blanche et lyre
ma fiancée est la lune nouvelle
au soleil je demande indulgence
car le sol brûle mes pieds

quatro cavaleiros
de olhares crueis
prontos pra peleja
já cavalgam seus corceis
de olhos para os ceus
só ispero Cristo vim
eis qui chegam os maus
tempos do grande fim
treme a terra pela última veiz
ais lamentos
é vindo o Rei dos Reis
sol nunca seca meu pranto
qui é preu refrescá meus péis

quatre cavaliers
au regard cruel
prêts au combat
chevauchent déjà leurs coursiers
les yeux levés vers le ciel
j'attends la venue du Christ
voici qu'arrivent les malheurs
des temps de fin du monde
la terre tremble pour la dernière fois
tristes lamentations
il est venu le Roi des Rois
le soleil ne sèche jamais mes larmes
qui coulent et rafraîchissent mes pieds





Bandeira de Mello (1992)

*Corban: sacrifice,offrande,pénitence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvio
Grand maître
avatar

Nombre de messages : 6562
Age : 58
Localisation : Mexico - Mexique
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Elomar   Sam 17 Aoû - 20:28




Elomar
Zefinha
http://www.youtube.com/watch?v=h_VdoYraaSw


Ô Zefinha,
O luá  chegô, meu bem.
Vamos pela istrada
Que seu pai passô
Quando era criancinha
Igual a você também.
Ô Zefinha
Essa é a terra de ninguém.
Guarda na lembrança,
Ela é a esperança
Dos filhos da terra
Que a terra num tem.


Ô Zefinha,
Au clair de la lune, mon coeur,
Allons sur la route
Où ton père est passé
Quand il était enfant
Tout comme toi.
Ô Zefinha,
Cette terre n'est à personne.
Garde en mémoire,
Elle est l'espérance
Des fils de la terre
Que la terre n'a pas.

Nela o seu pai
Nasceu e se criô
E se Deus quiser,
Um dia há de morrer também
Ô Zefinha
Essa é a terra de ninguém.
Guarda na lembrança,
Ela é a esperança
Dos filhos da terra
Que a terra num tem.


Sur elle ton père
Est né et a été élevé
Et si Dieu le veut,
Il y mourra un jour aussi.
Ô Zefinha,
Cette terre n'est à personne.
Garde en mémoire,
Elle est l'espérance
Des fils de la terre
Que la terre n'a pas.

Ô Zefinha,
Ouve o seu pai, meu bem.
Ama essa terra
Que o Nosso Senhô um dia
Batizô a terra de ninguém.
Ô Zefinha,
Veja quantos ranchos tem.
Nessa terra os home
Pranta colhe e come,
Louvando Jesus,
Na terra de ninguém.


Ô Zefinha,
Ecoute ton père, mon coeur,
Aime cette terre
Que notre Seigneur un jour
A baptisé terre de personne.
Ô Zefinha,
Vois le nombre de cahutes.
Sur cette terre les hommes
Plantent cueillent et mangent,
En louant Jésus,
Sur la terre de personne.

Ô Zefinha,
Veja esse vale além,
Seco de tristeza,
Si enche de beleza
Cum todas as criatura
Quando a chuva vem
Ô Zefinha,
Quando seu pai fô pro além,
Olha essa gente, cui'das criancinha,
E toma conta dessa terra de ninguém.


Ô Zefinha,
Vois cette vallée au loin,
Asséchée par la tristesse,
Elle se remplit de beauté
Et de toutes les créatures
Quand la pluie survient
Ô Zefinha,
Quand ton père ira vers l'au-delà,
Regarde ces gens, et tous ces enfants,
Et prends soin de cette terre de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elomar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elomar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du Brésil :: Musiques du Brésil :: Samba, choro, forró-
Sauter vers: